Your browser does not support JavaScript!

QuestionChine.net

Actualité

Savoirs

Fragilités d’EDF et d’AREVA. Le nucléaire franco-chinois menacé par les écologistes et l’après Brexit

Editorial [13 août 2016] • François Danjou • 1     

On se souvient qu’à l’automne 2014, après la certification de Hualong-1, premier réacteur nucléaire chinois de 3e génération complètement sinisé débarrassé des contraintes du droit de propriété, la France avait été contrainte de reconsidérer son schéma de coopération avec la Chine où son avantage technologique, qui lui conférait un sérieux levier d’influence sur le marché chinois, a aujourd’hui disparu.
Depuis près de deux années la coopération nucléaire franco-chinoise née en 1978 est en effet confrontée aux conséquences des transferts technologiques concédés par les industriels français et ayant donné naissance à une série de réacteurs parmi lesquels CNP-600, M310 et ACPR-1000 à eau pressurisée devenus les concurrents des Français sur le marché mondial (voir la note de contexte).
Avec l’arrivée sur le marché de (...)

À la Une

Sitemap