Your browser does not support JavaScript!

Repérer l'essentiel de l'information • Chercher le sens de l'événement • Comprendre l'évolution de la Chine

›› Chine - monde : derniers articles publiés.

Pekin met l’embargo sur le charbon nord-coréen. Décryptage

Le 18 février dernier, le ministère du commerce chinois annonçait que la Chine suspendrait ses achats de charbon à la Corée du nord durant toute l’année 2017.
Plusieurs organes de presse occidentaux dont le New-York Times, l’AFP et Reuters ont souligné que, si elle était appliquée à la lettre, la mesure constituerait un coup sévère porté à Pyongyang dont 90% du commerce extérieur se fait exclusivement avec la Chine, 40% des échanges consistant précisément en des achats de charbon (chiffres du rapport publié le 24 septembre 2016 dans Nikei Asian Review).
On peut cependant douter que Pékin, pour qui la Corée du Nord, son allié de la guerre froide, est un véritable « airbag » stratégique tenant à distance (...)

Le nucléaire nord-coréen et l’illusoire solidarité face à Pyongyang. Réflexions sur un cul-de-sac stratégique

Le 9 septembre 2016 Pyongyang a procédé à son 5e essai nucléaire. Aussitôt, la présidente sud coréenne Park, aujourd’hui gravement mise en en difficultés pour corruption, avait déclaré : « Avec cet essai nucléaire, le régime de Kim Jong-Un ne fera que s’attirer davantage de sanctions et d’isolement […]. Une telle provocation va accélérer encore la voie vers son autodestruction.
*
Pour la Corée du Nord, l’année 2016 aura été l’occasion de tensions accrues dans ses relations avec l’ONU et même avec la Chine, son unique appui dans la région. Après les tests nucléaires du 6 janvier et du 9 septembre qui s’ajoutent à plus de 20 essais balistiques en 2016, le Conseil de sécurité a en effet voté deux résolutions lui (...)

La Chine, l’Europe, l’Allemagne et la France

Le 24 juin, la Commission Européenne et la Haute Représentante pour les Affaires étrangères de l’UE adressaient une note conjointe au Conseil européen et au parlement dans laquelle ils appelaient à la cohésion des États membres face à la Chine afin de mieux promouvoir les intérêts de l’Europe et de ses citoyens.
*
Au fil des articles parus depuis février 2016, QC avait signalé le durcissement de la relation Chine – Europe autour de la guerre de l’acier et du statut de l’économie de marché réclamé par Pékin, mais que les Européens sont aujourd’hui de plus en plus réticents à lui accorder, en dépit de la date butoir du 11 décembre 2016 à laquelle, selon Pékin, le statut devrait lui être attribué automatiquement (...)

Comment la Chine accueille l’élection de Trump

La manière dont Pékin accueille l’élection de Donald Trump dépend des secteurs considérés. En Asie, la Chine préfère la souplesse du Républicain à Hillary Clinton considérée comme un obstacle à sa montée en puissance. En matière commerciale Pékin craint le protectionnisme du nouveau locataire de la Maison Blanche. Dans les deux cas la rémanence des situations et des rapports de force pourraient interdire les embardées intempestives.
*
En Chine, les médias officiels qui ont réagi à chaud à l’élection de Donald Trump, ont saisi la bonne aubaine pour critiquer la démocratie en Amérique et faire l’apologie du système chinois. Pour le Quotidien du Peuple l’élection du 45e président des États-Unis signalait une « (...)

Duterte, l’imprévisible, rebat les cartes et s’invite dans la cour des grands

Le 20 octobre à Pékin, devant une assemblée d’hommes d’affaires chinois et philippins le président Duterte a secoué le Landerneau diplomatique en affirmant choisir la Chine et tourner le dos aux États-Unis.
*
A peine plus de trois mois après que le jugement du tribunal permanent de La Haye dont l’arbitrage avait été sollicité par le Président Benito Aquino III, ait rendu une sentence en tous points favorable à Manille sur ses différends avec Pékin, le nouveau et très populaire président philippin Rodrigo Duterte (71 ans, fils d’avocat, diplômé de sciences politiques, opposant au dictateur Marcos, favorable dans son pays à l’enseignement communautaire religieux et premier président clairement promoteur des (...)