Your browser does not support JavaScript!

Repérer l'essentiel de l'information • Chercher le sens de l'événement • Comprendre l'évolution de la Chine

›› Chine - monde : derniers articles publiés.

En dépit de leurs diverges Pékin et Washington condamnés à cohabiter en Asie Pacifique, reprennent le dialogue

Le 21 juin, la Chine et les États-Unis ont conduit à Washington une variante de leurs anciens dialogues dits « stratégiques et économiques ». L’exercice dont l’idée est née lors de la rencontre entre Xi Jinping et Donald Trump en Floride il y a deux mois, prétend, pour plus d’efficacité, aborder la relation par secteurs en hiérarchisant les questions, les différends stratégiques qui ne sont pas minces, étant séparés des autres sujets culturels, économiques, commerciaux, sociaux ou juridiques.
Présenté dans les discours comme une avancée marquée au coin du pragmatisme et de l’efficacité avec, surtout, en arrière pensée, l’idée de parvenir à résoudre la question nord-coréenne en la séparant des autres, le (...)

Mer de Chine du Sud : Le G.7 accuse la Chine qui se cabre

Le récent échange acerbe à propos des mers de Chine du Sud et de l’Est entre Pékin et le G.7 , réuni à Taormina en Sicile le 27 mai, donne l’occasion de revenir sur l’évolution de la situation dans le vaste espace grand comme la Méditerranée de la mer de Chine du Sud que Pékin revendique en totalité et où ses ingénieurs et ses militaires installent depuis 2014 des points d’appui sur les groupes d’îlots des Paracel et des Spratly, élargis à un rythme soutenu par des apports de sable et des travaux de bétonnage.
Ce point de situation mesure la dynamique à l’œuvre dans la région, depuis l’arbitrage défavorable à Pékin rendu le 12 juillet 2016 par la Cour de La Haye dans le différend qui oppose la Chine aux (...)

Moon Jae-in, le nouveau président sud-coréen. Un surgissement à contre courant, entre indocilité et pragmatisme

L’homme qui, après la destitution de la fille du général Park, vient d’être élu à la tête de la Corée du sud au scrutin majoritaire à un tour avec 41,4% des voix et une avance de plus de 17% sur ses adversaires conservateurs, incarne les espoirs des Coréens que son mandat permettra à Séoul de faire entendre une voix originale dans le vacarme de la crise nord-coréenne et au milieu des dissonances entre Washington, Tokyo et Pékin.
Moon Jae-in, 64 ans, avocat, défenseur des droits et champion du parti démocrate porte aussi le lourd héritage mis entre parenthèse depuis 2008 de la « politique d’embellie – Sunshine policy » initiée et mise en œuvre avec Pyongyang par Kim Dae Jung, prix Nobel de la paix dont la (...)

L’ASEAN s’aligne progressivement sur la Chine. Volte face et contrepied américains

Quel que soit l’angle de vue, l’histoire reconnaîtra l’année 2017 comme un tournant de la rivalité sino-américaine en Asie. A l’heure où l’administration de Donald Trump repliée vers les tensions internes de l’Amérique se désengage de ses projets commerciaux de libre échange dont l’un des buts était de véhiculer la prévalence économique et commerciale globale des États-Unis, Pékin avance méthodiquement ses pions en Asie du sud-est.
Quand Washington limite son action aux seules questions de sécurité dont, pour l’heure, la plus urgente est le dilemme nord-coréen, Pékin récolte aujourd’hui les fruits de sa constance qui, depuis vingt ans tisse un vaste réseau commercial prêt à prendre le relais du Trans Pacific (...)

L’instabilité historique de la frontière sino-birmane. La longue patience de Pékin. Crises de migrants et diaspora chinoise dans l’ASEAN

Un vaste exercice interarmées de l’APL, incluant des chasseurs de combat, des hélicoptères, des unités blindées et de l’artillerie a lieu depuis la fin mars le long de la frontière birmane. La dernière fois qu’une manœuvre de cette ampleur avait été organisée c’était en 2015 quand l’armée birmane avait tiré par erreur des obus sur le village frontière de Dashui Sangshu 大水桑树 tuant plusieurs fermiers chinois.
Cette fois, la démonstration de force – la plus importante depuis 30 ans selon le Global Times – se déroule après plusieurs offensives de l’armée birmane déclenchées à l’automne dernier contre les forces indépendantes de l’État de Kachin, provoquant la fuite de près de 25 000 réfugiés vers le Yunnan.
A côté (...)