Your browser does not support JavaScript!

Repérer l'essentiel de l'information • Chercher le sens de l'événement • Comprendre l'évolution de la Chine

›› Editorial : derniers articles publiés.

Taiwan. La volte-face américaine

La presse américaine et Xinhua se sont aussitôt emparés du sujet. Après des mois de confusion, ponctuée de provocations directes touchant le cœur même de la légitimité historique de la République populaire de Chine à propos de la question de Taiwan, Donald Trump vient de faire marche arrière. Le 9 février, il a téléphoné au n°1 chinois Xi Jinping pour lui indiquer que la Maison Blanche respecterait « la politique d’une seule Chine », arrière plan ambigu de la politique chinoise de Washington depuis 1979.
La séquence qui exprime un écart entre les paroles et les actes, entre les affirmations péremptoires et la complexité du réel, est l’occasion d’ouvrir une réflexion sur le type de stratégie à opposer aux (...)

Les incertitudes de l’année du Coq

A l’orée de l’année du Coq et à 9 mois de grande messe quinquennale du 19e Congrès, la Chine est confrontée à la tourmente adverse, difficile à décrypter, du surgissement de Donald Trump et du raidissement antichinois de l’Amérique.
Déjà en proie aux crispations internes de la guerre contre la corruption et aux difficultés des réformes sur fond de lutte contre les groupes de pression, le surendettement et les évasions de capitaux évaluées à 500 Mds par an , la Direction politique chinoise se prépare à réagir aux effets des tensions avec son principal rival stratégique en Asie.
Non seulement surgit la perspective d’une dangereuse guerre commerciale avec l’un de ses tous premiers partenaires économiques et son (...)

A Davos, la Chine, Trump et le ralentissement mondial, sur fond de colère des peuples

Selon les statistiques des douanes chinoises publiées le 13 janvier dernier, l’excédent commercial a, en 2016, accusé la plus forte baisse depuis 2011, évaluée à -14%, équivalent à plus de 500 Mds de $ en valeur.
L’indicateur est surveillé de près par la direction politique du régime, consciente que le surplus de la balance commerciale est l’un des moteurs de la croissance, lui-même principale marge de manœuvre économique et financière pour tenir à distance les désordres sociaux.
A Davos, Xi Jinping, sachant bien ce que la croissance chinoise doit au paradigme de la mondialisation sans limites, a vigoureusement défendu le libre commerce. Il l’a fait devant une assemblée de chefs d’entreprises (...)

Première sortie d’entraînement du porte-avions chinois. Un « feu rouge » clignotant

Voilà une information dont les média, jouant sur des émotions proches de celles véhiculées par les jeux vidéo, aiment faire leurs choux gras. Pour autant après avoir élagué la part sensationnelle des dépêches plus ou moins alarmistes, force est de constater que ce qui se trame sous nos yeux en Asie-Pacifique ressemble aux prémisses d’un craquement. Pour tenir à distance un enchaînement néfaste, notamment dans le détroit de Taïwan, il faudra le calme, la placidité froide, la sérénité et le réalisme des grands diplomates.
Mais le pire n’est jamais sûr. En restituant, à peine quelques jours après l’avoir capturé, le drone américain opérant à 500 nautiques des côtes chinoises mais dans un espace que Pékin (...)

« Hong-Kong n’est pas la Chine ». Le slogan qui exaspère Pékin

Le 12 octobre, lors de sa prestation de serment au Conseil Législatif, le nouveau député indépendantiste Leung Chung-hang alias Sixtus Baggio Leung s’était enveloppé d’une banderole affirmant « Hong-Kong n’est pas la Chine ». Il a été définitivement invalidé par Pékin et en appel par la haute cour de Hong Kong qui a également disqualifié la députée Yau Wai-ching.
*
Après les échauffourées du mouvement Occupy Central de l’automne 2014 qui protestaient contre les aménagements au suffrage universel proposés par l’ANP filtrant les candidats au poste de gouverneur en fonction de leur allégeance pro-Pékin, suivies dans la nuit du 8 au 9 février 2016 par de violents affrontements du quartier de Mongkok où les (...)