Your browser does not support JavaScript!

Repérer l'essentiel de l'information • Chercher le sens de l'événement • Comprendre l'évolution de la Chine

›› Editorial : derniers articles publiés.

Pyongyang, Pékin, Washington, la quadrature du cercle atomique

Sur la péninsule coréenne, les tensions on atteint un niveau rarement vu depuis la signature de l’armistice en 1953. Signe sans équivoque que Pékin est saisi d’un alarme particulière, le 12 août, le président Xi Jinping a téléphoné à Donald Trump et fait publier une déclaration officielle appelant les Etats-Unis et la Corée du Nord au calme.
La Chine ne cesse de prêcher le dialogue et la reprise des pourparlers à six, mais les exhortations venaient jusqu’à présent du Waijiaobu, rarement de la tête du régime.
L’occurrence signale une prise de conscience après une suite d’échanges menaçants entre Pyongyang et Washington, eux aussi inédits, au moins de la part d’un chef d’Etat américain.
C’est Pyongyang qui a (...)

Chine – Etats-Unis, un dialogue économique aux résultats mitigés

Depuis la rencontre au sommet en Floride, Washington et Pékin obligés de cohabiter en Asie Pacifique tentent de maintenir le fil du dialogue en dépit de profonds différends stratégiques s’exprimant en Corée du Nord en mer de Chine du sud et à Taïwan.
Après le dialogue de diplomatie et de défense à Washington le 21 juin, dont l’efficacité avait été polluée par le décès du jeune Otto Warmbier probablement mort de mauvais traitements en Corée du nord, ce qui provoqua le raidissement du Sénat et raviva les doutes et les critiques sur l’efficacité des sanctions chinoises contre Pyongyang, les deux cherchent maintenant à réduire leurs différends commerciaux.
A la racine du dialogue, le « Plan d’action de 100 (...)

A Hong-Kong Xi Jinping « recadre » les démocrates et met en garde contre une remise en cause du pouvoir central

Le week-end dernier, le Président Xi Jinping était à Hong-Kong avec le double objectif de présider aux festivités du 20e anniversaire de la rétrocession de la colonie britannique et d’investir Carrie Lam, nouveau gouverneur de la R.A.S, récemment élue.
Le président s’était déjà rendu dans l’ancienne colonie britannique à la recherche d’investisseurs quand il était en poste au Fujian et au Zhejiang dans les années 90. A l’époque il y avait noué des relations avec la communauté d’affaires dont le milliardaire Li Ka-shing . En 2008, alors, vice-président en charge des JO, il était venu inspecter les installations des épreuves hippiques.
La mise en œuvre heurtée des « deux systèmes »
Deux décennies après la mise (...)

Le « battement des contraires » du « 道 », décryptage métaphysique des mouvements du monde ? Pas si vite

Le « Dao » nous rappelle que « la réalité se construit du battement des contraires ». Si on examine la géostratégie du monde on pourrait y voir une confirmation dans le recul relatif de l’Amérique et le surgissement de contrepoids multiples articulés autour de rapprochements diplomatiques et économiques, de regroupements de circonstance ou même d’alliances en gestation dont la force d’attraction rallie même des contraires, comme récemment Islamabad et New-Delhi admis ensemble au sein de l’Organisation de Coopération de Shanghai réunie à Astana le 9 juin, malgré leurs irrépressibles antagonismes.
Une chose est certaine : l’ébranlement de l’ordre ancien né en 1945, déjà commencé à la fin de la guerre froide, (...)

一带 一路,le projet pharaonique des routes de la soie à 1700 milliards de $

Alors que se prépare le 19e Congrès, le Parti dont l’un des tous premiers soucis est de consolider l’image et l’autorité de Xi Jinping, vient de se livrer à un extraordinaire exercice dont peu de pays seraient capables.
Tenant plusieurs bouts du projet planétaire des « nouvelles routes de la soie » et du rêve chinois d’influence économique et stratégique globale 中国 梦, les organisateurs y ont fait se croiser la propagande politique, le polissage de l’image pacifique de la « Chine puissance douce », l’expression de la rivalité avec les États-Unis, la promotion du libre marché au moment où il est contesté aux États-Unis et en Europe, à quoi s’ajoute l’objectif plus pragmatique d’une relance extérieure de (...)