Your browser does not support JavaScript!

Repérer l'essentiel de l'information • Chercher le sens de l'événement • Comprendre l'évolution de la Chine

›› Politique intérieure : derniers articles publiés.

A Hong Kong, un tribunal invalide 4 parlementaires récemment élus

Le 14 juillet un tribunal de Hong Kong a disqualifié 4 parlementaires nouvellement élus pour n’avoir pas respecté (ou pollué) le rite de la prestation de serment qu’ils ont utilisé pour exprimer une protestation de rupture contre Pékin ou des professions de foi pour la liberté d’expression, l’indépendance de la justice et la justice sociale. Le jugement qui faisait suite à une plainte déposée contre eux par le précédent gouverneur Leung Chun-ying stipule que, de ce fait, « leur serment n’était pas sincère. »
Au-delà des polémiques stigmatisant la main mise croissante de Pékin sur l’ancienne colonie britannique, la sentence s’appuie sur une série d’attitudes et de déclarations des nouveaux députés ne laissant, (...)

La force du symbole de Liu Xiaobo et la crainte des influences occidentales

Presque 8 années après sa condamnation pour « incitation à la subversion de l’État » et 7 années après son entrée, à la fureur de Pékin, dans le cercle des prix Nobel de la paix, la figure de Liu Xiaobo refait surface sur un mode tragique dont le parti se serait bien passé à l’approche du Congrès.
Fin mai, à seulement trois ans de l’expiration de sa peine, ses avocats Shang Baojun et Mo Shaoping ont annoncé que, souffrant d’un cancer du foie au stade terminal, Liu avait été hospitalisé à l’hôpital universitaire n°1 de Shenyang.
Le spectre du passé.
La figure emblématique de Liu Xiaobo devenu le symbole des dissidents luttant en Chine et hors de Chine pour la démocratie, ravive dans le sérail politique chinois (...)

L’arrestation du PDG des assurances Anbang, pointe émergée du labyrinthe financier et politique chinois

Le 13 juin dernier, on apprenait l’arrestation de Wu Xiaohui, PDG des assurances Anbang. Milliardaire hors norme, étroitement connecté au pouvoir politique chinois, divorcé de Zhuo Ran, la petite fille de Deng Xiaoping, Wu s’est, depuis quelques années, distingué sur le marché financier chinois en tirant profit des règles floues du secteur des assurances, proposant à ses clients des contrats « mixtes » mêlant primes d’assurances et investissements lucratifs à court terme déguisés en placements à long terme.
A l’étranger, il fut un temps le symbole de l’agressivité financière des hommes d’affaires chinois et des OPA hostiles contre des actifs internationaux de renom.
Connecté à l’exécutif américain par le (...)

Le parti et ses milliardaires. Histoires troubles, corruption et querelles politiques

Depuis quelques semaines, les médias de la planète commentent plusieurs incidents concernant des milliardaires chinois directement aux prises avec le pouvoir politique à Pékin. Tout indique que l’arrière plan de ces affaires mêle à la fois la lutte contre la corruption et la compétition de pouvoir en amont du 19e Congrès.
Tirant profit de la campagne anti-corruption, Xi Jinping semble en effet décidé à réduire au silence certains vieux oligarques à la retraite, très connectés aux affaires, à la fois hostiles à sa politique générale de fermeture politique et critiques de la campagne anti-corruption, heurtant leurs intérêts et dont ils disent, non sans raison, qu’elle paralyse le parti.
Depuis 2012, une (...)

Hong Kong. Les grands défis de Carrie Lam

Dimanche 26 mars, à Hong Kong, le comité de sélection du chef de l’exécutif de la R.A.S, largement contrôlé par une mouvance d’affaires pro-Pékin a désigné Carrie Lam, ancienne secrétaire générale de l’administration pour tenir le poste de gouverneur du territoire à compter du 1er juillet prochain, date à laquelle le n°1 chinois viendra à Hong Kong présider à son investiture.
Lire : Hong-Kong, sous l’œil de Pékin. Tractations pour la désignation du gouverneur.
Deux jours après, un éditorial du quotidien japonais Asahi Shinbun (朝日 新闻 - littéralement « Nouvelles du Soleil Levant »), un des journaux les plus lus au monde au tirage de 5,5 millions de lecteurs, de sensibilité progressiste, allait droit au cœur de (...)