Your browser does not support JavaScript!

Repérer l'essentiel de l'information • Chercher le sens de l'événement • Comprendre l'évolution de la Chine

›› Chronique

19e Congrès : Qui est Chen Miner 陈 敏 尔 ?

Chen Miner photographié à l’ANP en mars. A 57 ans, il succède à Sun Zhengcai à Chongqing. La manœuvre a été orchestrée par la Commission de discipline qui accuse Sun de ne pas avoir suffisamment éradiqué les rémanences toxiques Bo Xilai. Chen, promoteur appliqué de la transparence bureaucratique et de l’éthique est en phase avec Xi Jinping qu’il avait connu au Zhejiang dans les années 2000.


*

Agé de 57 ans nommé à la mi-juillet 2017 à la tête de la municipalité de Chongqing, en remplacement du Sun Zhengcai limogé par Xi Jinping, Chen Miner est un proche du président sous les ordres de qui il avait travaillé dans les années 2000 au Zhejiang comme membre du Comité permanent de la province, puis vice-gouverneur.

A partir de 2012, grâce à Xi Jinping, il entre au Comité Central et sa carrière s’accélère. Muté à la province pauvre et excentrée, mais riche en minerais du Guizhou, il en devient le n°2 politique et le gouverneur de 2012 à 2015. En 2015, il prend la tête de la province comme secrétaire général du parti. A cette date, il a 55 ans et devient le 3e responsable de province le plus jeune du pays derrière Sun Zhengcai et Hu Chunhua (n°1 à Canton) qui, à l’époque, avaient tous deux 52 ans.

Manoeuvrant avec Chen Miner, depuis 2012, il est probable que le Président cherchait à créer une base de riposte contre ces deux jeunes prodiges de la 6e génération mis en place au bureau politique en 2012 par Hu Jintao et Jiang Zemin et dont la présence préemptait des places au Comité permanent pour les appuis de Xi Jinping.

Contrairement à ses deux concurrents dont l’un vient d’être limogé, Chen n’est pas encore membre du Bureau Politique. Mais tout indique qu’il y entrera lors du Congrès de la fin de l’année.

Morale publique et efficacité bureaucratique.

L’arrière plan idéologique de l’offensive développée par le tandem Xi-Chen depuis 2012, avec Chen Miner en première ligne à partir du Guizhou, croise les préoccupations politiques du président engagé dans une lutte féroce contre la corruption et les lourdeurs de l’administration. Dans l’esprit de Xi Jinping, la moralité publique étant devenue, avec l’expérience de terrain et l’attention portée au peuple, un des critères de l’aptitude à gouverner Chen a, depuis 2012, multiplié les signaux de sa capacité à répondre pleinement aux préoccupations du Président.

Depuis sa nomination au Guizhou, Chen s’est appliqué à chevaucher le vent de la moralité et de la probité en appliquant à la lettre le slogan des « Trois rigueurs et des Trois honnêtetés 三严 三 实 » , véritable guide de moralité du comportement et d’exigence professionnelle du fonctionnaire exemplaire.

En 2013, alors qu’il n’était encore que gouverneur du Guizhou, Chen avait déjà évoqué sa vision de la réforme d’un pouvoir politique transparent - « exercé au soleil - 让 政权 在 阳光下 运行 » -, « contrôlé et limité par les institutions 把权力制度的笼子里 », pour « améliorer les rapports avec la société et les services publics 加强社会管理和公共服务 ». Il ajoutait que, « compte tenu de la persistance de nombreux problèmes au sein du système, il était urgent de saisir l’occasion de réformer les institutions et de mettre en oeuvre des changements efficaces… 机制等方面还存在着不少问题,必须不失时机地推进机构改革和职能转变.

Education politique.

Autant de déclarations renvoyant en miroir aux récentes critiques de Wang Qishan qui, dans le Quotidien du Peuple, ciblant Sun Zhengcai de manière oblique, fustigeaient la faiblesse de la direction du parti et du travail politique, l’absence de discipline, et le manque de conviction des cadres.

Précisément, pour redynamiser l’appareil et la bureaucratie Chen n’a pas hésité à redonner vie aux anciennes pratiques moralisatrices et civiques d’inspiration maoïste étudiant lors de séances de discussion les « erreurs » des cadres de la province, s’impliquant lui-même dans le commentaire des cas les plus graves.

En complément, avec en tête l’idée de réagir aux aigreurs populaires contre la corruption des fonctionnaires et leurs abus, Chen a mis sur pied 1400 comités de proximité dans les régions rurales et la périphérie des villes pour recueillir les plaintes sur le dysfonctionnement des services publics.

Et dynamisme économique.

Chen prononce un discours en mai dernier lors de l’exposition internationale du « Big Data » à Guiyang.


*

Mais le Guizhou n’est pas seulement une province exilée parsemée de friches industrielles du secteur du ciment. Elle fut aussi un marchepied politique pour quelques figures du parti comme Hu jintao, Li Zhanshu, Zhao Kezhi actuel n°1 au Hebei. Depuis son arrivée au Guizhou, Chen, pointe avancée de la bataille menée par Xi contre « les prodiges » nommés par ses prédécesseurs, s’est appliqué à former un groupe de jeunes talents fidèles à Xi.

Parmi eux Chen Yiqin, 58 ans, responsable des affaires légales au Guizhou et n°2 de la province et Chen Gang 52 ans qui fut n°1 à Guiyang, puis, à partir de 2017, responsable du vaste projet de développement urbain de Xiong’an.

Durant son mandat à Guiyang, Chen Gang a, sous l’impulsion de Chen Miner, usé de ses talents d’innovation et d’organisation pour développer les infrastructures internet de la ville et des parcs industriels accueillant des entreprises de nouvelles technologies.


• Commenter cet article

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

• À lire dans la même rubrique

Vers une guerre totale en Corée du nord ? Les pièges mortels des incertitudes et des malentendus

19e Congrès. Les couteaux sont tirés. Xi Jinping élimine ses opposants, consolide son pouvoir et s’installe pour durer

A Hambourg en feu, Xi Jinping, V. Poutine et D. Trump avancent leurs pions, tandis que Kim Jong-un défie le monde

19e Congrès. Les hommes du président en route pour 2022. 2e Partie : La garde rapprochée et les fidèles des provinces

19e Congrès. Les hommes du président en route pour 2022. 1re Partie : Une stratégie à 3 volets