Your browser does not support JavaScript!

Repérer l'essentiel de l'information • Chercher le sens de l'événement • Comprendre l'évolution de la Chine

›› Technologies - Energie

Chang’e III et le « Lièvre de jade » se sont posés sur la lune

« Nous poursuivons de toutes nos forces notre rêve spatial, pilier du rêve chinois de renaissance nationale », a commenté Zhang Zhengsheng, directeur du centre de lancement de Xichang, le 2 décembre dernier après le lancement de la fusée Longue Marche 3-B retransmis en direct par CCTV à 01h30 du matin. Le lanceur avait à son bord la sonde lunaire Chang’e III et son véhicule d’exploration YU TU 玉兔, « lièvre de jade », considéré par les Chinois comme une étape vers un vol lunaire habité.

Le 14 décembre Chang’e III et son module se sont posés sur la lune, 47 ans après le premier alunissage contrôlé réussi par les Soviétiques et 31 ans après la dernière mission habitée d’Apollo 17.


• Commenter cet article

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

• À lire dans la même rubrique

Lancement de 2 satellites du système Beidou

Alstom, dommage collatéral de la compétition Chine – Etats-Unis

Huawei aux Etats-Unis, un concentré de la guerre commerciale et technologique

L’impitoyable guerre des microprocesseurs. (Suite)

Du TGV à l’espace, l’innovation chinoise en marche