Your browser does not support JavaScript!

Repérer l'essentiel de l'information • Chercher le sens de l'événement • Comprendre l'évolution de la Chine

›› Politique intérieure

Consignes de souplesse aux juges intermédiaires. Réflexions sur la démocratie

Il y a quelques jours la Cour Suprême et le Quotidien du Peuple ont annoncé que 235 juges chinois des niveaux du comté et de la province recevront une formation spéciale pour juger les inculpations liées aux « incidents de masse ». L’article du Quotidien du Peuple signalait également un rapport faisant état des soucis du pouvoir après une série d’incidents violents survenus au cours des deux dernières années - dont les émeutes au Xinjiang et au Tibet - et impliquant d’importantes foules de mécontents.

Le rapport précisait qu’à côté des émeutes ethniques, les protestations violentes, se soldant souvent par d’importantes déprédations, des blessés et des morts, avaient le plus souvent pour origine les faillites d’entreprises, les mises au chômage, la destruction des vieux quartiers d’habitation et les expropriations de terres dans les zones rurales.

Dans un contexte général où la justice est suspecte de connivences avec les milieux d’affaires et les cadres locaux, l’attention portée par le pouvoir central aux tribunaux intermédiaires et à leur manière de juger les prévenus appréhendés lors des révoltes populaires semble signaler une inquiétude du Bureau Politique, dont l’obsession première reste la stabilité sociale et politique du pays. Elle fait suite aux consignes données aux forces de police après le 17e Congrès, recommandant de tout faire pour que les « incidents de masse » ne dégénèrent pas.

Les rapports et les articles signalant la multiplication des « incidents de masse » et les risques qu’ils véhiculent ne sont pas une nouveauté. Ils s’accompagnent souvent de propositions de solutions plus ou moins originales. En décembre dernier, Yu Jianrong, Directeur du Centre de recherche sur les problèmes sociaux à l’Académie des Sciences Sociales, publiait un long article dans le quotidien économique et financier « Caijing », intitulé : « Les Incidents de masse éclatent dans toute la Chine, mais les causes sont variables, la menace contre le pouvoir central est limitée et les solutions sont à portée de main ».


• Commenter cet article

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

• À lire dans la même rubrique

Le nationalisme des « caractéristiques chinoises » s’affirme comme l’idée force du Congrès

La purge des corrompus n’a pas de cesse

A Hong Kong, la justice met fin à l’indulgence

A Hong Kong, un tribunal invalide 4 parlementaires récemment élus

La force du symbole de Liu Xiaobo et la crainte des influences occidentales