Your browser does not support JavaScript!

Repérer l'essentiel de l'information • Chercher le sens de l'événement • Comprendre l'évolution de la Chine

›› Société

Démographie mondiale et perspectives chinoises

Le 3 mai, l’ONU publiait sa mise à jour de l’état et des prévisions de la population mondiale. Rien de bien neuf depuis 2008, sinon une accélération de la croissance démographique de la planète puisque le chiffre de 7 milliards sera atteint à l’automne 2011 au lieu du printemps 2012, ce qui conduit certains experts à penser - avec cependant beaucoup d’incertitudes et des scénarii très divergents - que le monde pourrait compter 10 milliards d’individus en 2100 (les projections de l’ONU présentent 3 hypothèses qui vont de 6 milliards à 14 milliards, avec un scénario moyen à 9 milliards).

Mais pour les générations qui viennent et l’appréciation de la vitalité des groupes humains, de leur influence et des problèmes qui s’annoncent, il est plus intéressant de s’arrêter aux prévisions par continent.

D’ici 2050, date où les scénarii extrêmes seront encore dans une fourchette suffisamment cohérente pour que les comparaisons aient un sens, la population russe aura diminué de 25 millions, celle de l’Afrique subsaharienne, qui, quelles que soient les hypothèses, bénéficie de la croissance démographique la plus rapide, sera environ trois fois plus importante que celle de l’Europe (la population du Nigéria explosera de 150 millions aujourd’hui, à 420 millions en 2050). En régression de près de 100 millions depuis 2000, la population européenne représentera moins de 7% de la population mondiale. Dans le même temps les Etats-Unis auront gagné 100 millions d’habitants.

Avec 1,8 milliards d’habitants, l’Afrique sera devenue le 2e pôle démographique du monde, mais loin dernière l’Asie qui restera sans conteste la plus peuplée avec 5,2 milliards d’habitants. D’ici 2050, l’Inde aura gagé 450 millions d’habitants, tandis que la Chine aura commencé sa décroissance démographique et en aura perdu 50 millions.
Les chiffres publiés par les NU coïncident avec ceux du dernier recensement chinois qui affiche une population de 1,34 milliard en augmentation de 70 millions depuis 2000.

Les statistiques montrent clairement le ralentissement de la croissance démographique, puisqu’entre 1990 et 2000 elle avait été de 11,7% et qu’elle n’est plus que de 5,9%. Elles montrent aussi l’urbanisation accélérée du pays avec aujourd’hui un taux de citadins de 49,7% contre 36,1% en 2000 - avec cependant une méthode de comptage différente, prenant cette fois en compte les migrants -.

Elles révèlent aussi les premiers signes d’un vieillissement qui ne fera que s’accélérer avec une proportion des moins de 15 ans tombée à 6,29% contre 16,6% en 2000, tandis que celle des plus de 60 ans a augmenté de 3% pour atteindre aujourd’hui 13,26%. Ce qui place cependant encore la Chine dans la catégorie des « pays jeunes » (en France les plus de 60% sont aujourd’hui 22%).


• Commenter cet article

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

• À lire dans la même rubrique

Confucius au service de la sécurité routière. 车祸 猛 于 虎

Regards sur l’islamophobie des internautes chinois

Effet pervers d’Internet, la mode virale des systèmes « Ponzi »

Les réfugiés de guerre ne sont pas les bienvenus

Le Sichuan à nouveau touché par un désastre naturel