Your browser does not support JavaScript!

Repérer l'essentiel de l'information • Chercher le sens de l'événement • Comprendre l'évolution de la Chine

›› Taiwan

Des principes et des propositions

Selon LI Tieyi, parlant le 29 mars au nom du Bureau des Affaires taiwanaises (BAT) du gouvernement central, à Pékin, le communiqué conjoint signé en 2005 par HU Jintao, en sa capacité de Secrétaire général du parti communiste de Chine (PCC) et Lien Chan, alors président du Kuomintang (KMT), avait “clairement posé” cinq principes que Pékin rappelle discrètement à MA Ying-Jeou, maintenant président du KMT.

Ces principes peuvent s’énoncer comme suit : (1) fidélité au “Consensus de 1992” (une seule Chine, même si chacun l’interprête différemment), (2) opposition à “l’indépendance de Taiwan”, (3) recherche de la stabilité entre les deux parties, (4) développement des relations sino-taiwanaises et (5) sauvegarde des intérêts du peuple des deux côtés du détroit.

LI Tieyi rappelle que ces principes ont été, selon lui, approuvés l’an dernier au Congrès du KMT, ainsi que le souhait de promouvoir des relations bilatérales pacifiques et prospères.

Il ajoute (ce qui semble assez nouveau) qu’après la reprise d’un dialogue basé sur le “Consensus de 1992”, “les deux parties travailleraient ensemble à discuter de la participation de Taiwan aux activités internationales”.

On apprend enfin de la bouche de Mr. LI que le PCC et le KMT sont tombés d’accord le 22 mars sur la tenue à Pékin les 14 et 15 avril prochains, du Forum prévu sur les affaires économiques et commerciales entre le Continent et Taiwan. Lien Chan participera à ce Forum en qualité de président honoraire du KMT.

Les autres points abordés par le porte-parole du BAT ont semblé moins importants dans l’immédiat : libéralisation des visas pour visiter Taiwan, négociation d’un accord fiscal pour éviter la double imposition des Taiwanais travaillant en Chine, invitation au dialogue des membres du DPP (indépendantiste), affaire des deux pandas géants offerts par Pékin mais refusés par le président CHEN Shui-Bian. Mais ces déclarations de LI Tieyi, faites à un niveau relativement modeste, méritent d’être notées.


• Commenter cet article

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

• À lire dans la même rubrique

Sommet des « Think tank » de l’Asie Pacifique à Taipei. Réflexion sur le soft power et la diplomatie taïwanaise de « substitution »

Puissance nationaliste chinoise et désarroi démocratique taïwanais

Relations dans le Détroit. Situation et perspectives. Le dilemme de Tsai Ing-wen

Coups de boutoir méthodiques de Pékin contre l’Île. Le Panama quitte le navire taïwanais

Sous l’œil de Pékin, Tsai Ing-wen surprise par la volte-face de Donald Trump