Your browser does not support JavaScript!

Repérer l'essentiel de l'information • Chercher le sens de l'événement • Comprendre l'évolution de la Chine

›› Société

Difficultés d’application de la nouvelle législation sur le travail

La nouvelle loi du travail qui doit entrer en vigueur le 1er janvier 2008 et dont l’un des buts est de réduire le travail temporaire, le plus souvent sous-payé, rencontre déjà de graves obstacles érigés non seulement par les entreprises étrangères, mais également par les entreprises chinoises, y compris celles encore directement liées à l’Etat. Toutes craignent de voir fondre les avantages d’une main d’oeuvre flexible et sans couverture légale.

La nouvelle législation prévoit en effet que les employés travaillant depuis plus de 10 ans dans une société et ceux ayant déjà été embauchés deux fois pour une durée déterminée par la même société devraient désormais bénéficier d’un contrat à durée indéterminée. Ces dispositions diminueront considérablement la flexibilité de la main d’oeuvre. C’est précisément ce que les chefs d’entreprises redoutent.

Pour y échapper certains d’entre eux n’ont pas hésité à licencier un nombre important de leurs employés, avant d’en réengager certains, parfois au prix d’importantes indemnités. En juillet le groupe coréen LG a remercié 11% de ses employés ; en août c’est la chaîne de télévision d’Etat CCTV qui a licencié 20% de ses salariés (1800 personnes), suivie en octobre par la centrale d’achats Wal-Mart de Shanghai (110 licenciements). Mais dans ce domaine le record revient au géant chinois des télécom Huawei qui, en octobre, à réussi à persuader 7000 de ses employés appartenant tous au groupe depuis 8 années de démissionner pour signer un nouveau contrat avant les 10 années fatidiques. Il est vrai que, pour parvenir à ses fins, le groupe n’a pas hésité à mettre sur la table de coquettes indemnités pour un montant total de 100 millions d’euros.

De toute évidence, les chefs d’entreprise, qui n’ont pas participé à l’élaboration de la loi, n’ont pas l’intention de l’appliquer, tout en espérant la faire amender. Les licenciements massifs suivis pour certains d’un réembauchage, étant un moyen de gagner du temps.


• Commenter cet article

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

• À lire dans la même rubrique

Confucius au service de la sécurité routière. 车祸 猛 于 虎

Regards sur l’islamophobie des internautes chinois

Effet pervers d’Internet, la mode virale des systèmes « Ponzi »

Les réfugiés de guerre ne sont pas les bienvenus

Le Sichuan à nouveau touché par un désastre naturel