Your browser does not support JavaScript!

Repérer l'essentiel de l'information • Chercher le sens de l'événement • Comprendre l'évolution de la Chine

›› Taiwan

Election présidentielle de 2008 : deux principaux candidats se déclarent

Le 2 mai, le Comité central du Kuomintang a désigné l’ex-président du parti d’opposition MA Ying-jeou, ancien maire de Taipei et ancien ministre, comme candidat à l’élection présidentielle du printemps 2008. Cette nomination était prévue mais MA est encore empêtré dans son procès et d’autres ambitions auraient pu se déclarer dans la direction du KMT. La désignation doit encore être confirmée par le Congrès du parti en juin. Le Kuomintang est partisan de relations plus détendues avec Pékin et d’un développement des intérêts commerciaux et touristiques entre les deux rives.
Le parti gouvernemental, le DPP, a semble-t-il fait lui aussi son unité le 7 mai au cours d’une primaire interne, en faveur de Franck HSIEH, ancien maire de Kaohsiung et ancien premier ministre. Le nouveau candidat a l’image d’un indépendantiste réaliste qui souhaite de meilleurs rapports économiques avec l’autre rive et accepterait, faute de mieux, un statu quo politique prolongé entre les deux Chine.
La double émergence de MA Ying-jeou et de Frank HSIEH comme candidats à la succession du président CHEN Shui-bian est dans l’immédiat de nature à rassurer les dirigeants de Pékin.


• Commenter cet article

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

• À lire dans la même rubrique

Sommet des « Think tank » de l’Asie Pacifique à Taipei. Réflexion sur le soft power et la diplomatie taïwanaise de « substitution »

Puissance nationaliste chinoise et désarroi démocratique taïwanais

Relations dans le Détroit. Situation et perspectives. Le dilemme de Tsai Ing-wen

Coups de boutoir méthodiques de Pékin contre l’Île. Le Panama quitte le navire taïwanais

Sous l’œil de Pékin, Tsai Ing-wen surprise par la volte-face de Donald Trump