Your browser does not support JavaScript!

Repérer l'essentiel de l'information • Chercher le sens de l'événement • Comprendre l'évolution de la Chine

›› Technologies - Energie

La Chine pourrait adopter la norme UMTS pour ses réseaux de téléphonie mobile

La Chine pourrait attribuer au cours du premier trimestre 2007 les licences de la téléphonie mobile de 3e génération. Tout indique que le débat sur la ou les normes à adopter va se clôturer sur un compromis entre les tenants de WCDMA (plus connue en Europe sous l’appellation de l’UMTS) et ceux de TD-SCDMA, une technologie dont la Chine possède la propriété intellectuelle.
Pour les grandes compagnies de téléphonie mobile comme China Mobile ou China Télécom qui possèdent déjà des réseaux GSM et GPRS, la norme UMTS représenterait une démarche techniquement cohérente et commercialement sans grand risque, à cause de sa compatibilité avec la norme d’aujourd’hui. Par ailleurs, 89 réseaux UMTS sont déjà déployés à titre expérimental par plusieurs opérateurs chinois en 2005.
Toutefois, les autorités de Pékin ont toujours soutenu la norme TD-SCDMA pour des raisons politiques. Dans l’attente de la maturation technique de cette norme, le gouvernement a repoussé à plusieurs reprises la distribution des licences 3G en Chine.
Selon des informations émanant du milieu de télécom chinois, on peut s’attendre à une autorisation de déploiments simultanés des normes UMTS et TD-SCDMA. Dans ce débat des normes, la grande perdante est celle de CDMA 2000 qui est défendue seulement par China Unicom qui utilise CDMA pour une grande partie de ses réseaux 2G.


• Commenter cet article

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

• À lire dans la même rubrique

Lancement de 2 satellites du système Beidou

Alstom, dommage collatéral de la compétition Chine – Etats-Unis

Huawei aux Etats-Unis, un concentré de la guerre commerciale et technologique

L’impitoyable guerre des microprocesseurs. (Suite)

Du TGV à l’espace, l’innovation chinoise en marche