Your browser does not support JavaScript!

Repérer l'essentiel de l'information • Chercher le sens de l'événement • Comprendre l'évolution de la Chine

›› Société

La crise climatique de janvier-février a fait de gros dégâts

A la veille du Nouvel An chinois, le cataclysme climatique semble terminé, mais les dégats sont loins d’être tous effacés. Le courant électrique, le chauffage et l’eau étaient à peu près rétablis le 5 février, dans les localités les plus touchées du Hunan et du Guizhou. Des arbres se sont abattus, coupant les lignes. Un millier de pylônes étaient à remplacer. Plus de 30 millions de personnes ont été touchées par ces coupures, totales ou partielles, dans 17 provinces.

Près de 6 millions de voyageurs ont été bloqués ça et là, comme les centaines de milliers dans et aux environs de la gare centrale de Canton. De nombreux migrants ont finalement renoncé à se déplacer et sont restés là où ils étaient, douze millions au Guangdong. La circulation des trains de voyageurs est relancée début février, mais restera sans doute un peu chaotique pendant toute la semaine de congés.

Près de 460.000 militaires et paramilitaries ont été envoyés sur les noeuds de blocage les plus sensibles. La plupart des dirigeants connus du parti se sont montrés sur le terrain. Malgré tout, les mesures prises auraient tardé au Hunan et les secours auraient manqué aux automobilistes bloqués sur les routes et autoroutes.

Les réserves de charbon ont baissé de façon critique dans certaines centrales électriques. Les prix du charbon et des produits alimentaires tendent à augmenter avec le gel, la neige et les difficultés d’approvisionnement. Une bonne partie des mines de charbon d’Etat doivent renoncer à ralentir, comme de coutume, leur production pendant la fête du Printemps. Le contrôle des prix et la lutte contre l’inflation sont plus difficiles que jamais au lendemain de cette catastrophe hivernale exceptionnelle.


• Commenter cet article

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

• À lire dans la même rubrique

La culture « Sang 丧 », entre dérision, cynisme et rébellion

Confucius au service de la sécurité routière. 车祸 猛 于 虎

Regards sur l’islamophobie des internautes chinois

Effet pervers d’Internet, la mode virale des systèmes « Ponzi »

Les réfugiés de guerre ne sont pas les bienvenus