Your browser does not support JavaScript!

Repérer l'essentiel de l'information • Chercher le sens de l'événement • Comprendre l'évolution de la Chine

›› Technologies - Energie

Lancement du programme ITER sur l’énergie de fusion

L’accord international lançant le programme à long terme ITER (“International Thermonuclear Experimental Reactor”) a été signé par 30 pays en date du 21 novembre 2006. Ce projet a pour objectif de domestiquer la fusion nucléaire en tant que source d’énergie abondante, bon marché et propre, apte à remplacer les sources d’énergie fossiles.

La recherche et la construction des installations à Cadarache (France) vont pouvoir se développer. L’Union Européenne, les Etats-Unis, la Russie, l’Inde, la Chine, le Japon et la Corée (RoK) se sont engagés à participer au financement des dix premières années (10 milliards d’euros).

La Chine, pour sa part, financera 10% du programme et bénéficiera du partage égal de la propriété intellectuelle des développements scientifiques et des résultats de la recherche.

ZHOU Caipin, directeur adjoint du centre de recherche sur la fusion nucléaire de l’Institut de Physique de Chine du Sud-Ouest doit venir en France en décembre, pour aménager la participation de son pays au projet ITER. On attend sous peu une trentaine de scientifiques chinois à Cadarache.


• Commenter cet article

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

• Vos commentaires

Par Jean-Yves Tétrault Le 18/12/2006 à 13h56

> Lancement du programme ITER sur l’énergie de fusion.

Bravo !Si tout les pays se m’étais ensemble pour mettre la science au service de l’humanité dans 10 ans ont pourrait vivre dans un paradis sur cette terre !Jean-Yves.

• À lire dans la même rubrique

Lancement de 2 satellites du système Beidou

Alstom, dommage collatéral de la compétition Chine – Etats-Unis

Huawei aux Etats-Unis, un concentré de la guerre commerciale et technologique

L’impitoyable guerre des microprocesseurs. (Suite)

Du TGV à l’espace, l’innovation chinoise en marche