Your browser does not support JavaScript!

Repérer l'essentiel de l'information • Chercher le sens de l'événement • Comprendre l'évolution de la Chine

›› Taiwan

Le jugement de l’épouse du président s’enlise

Le procès de WU Shu-chen, épouse de CHEN Shui-bian, continue mais n’avance guère en l’absence de l’intéressée. Mme WU, handicapée et fatiguée avait été hospitalisée lors de la première séance.
Inculpée pour des détournements d’argent provenant de comptes secrets de la présidence, l’épouse du président taiwanais a choisi de ne pas se présenter devant la Cour le 19 janvier, pour la quatrième fois consécutive.
Cinq assistants, convoqués pour la recherche de preuves, ont fait de même. Le tribunal a ordonné au bureau de la présidence de présenter les fameux comptes secrets avant le 23 janvier. Mais CHEN Shui-bian peut faire appel de cette décison.
La défense utilise tous les moyens à sa portée pour ralentir le procès, voire pour paralyser la justice. M. CHEN a dit un jour qu’il démissionnerait si sa femme était condamnée.


• Commenter cet article

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

• À lire dans la même rubrique

Sommet des « Think tank » de l’Asie Pacifique à Taipei. Réflexion sur le soft power et la diplomatie taïwanaise de « substitution »

Puissance nationaliste chinoise et désarroi démocratique taïwanais

Relations dans le Détroit. Situation et perspectives. Le dilemme de Tsai Ing-wen

Coups de boutoir méthodiques de Pékin contre l’Île. Le Panama quitte le navire taïwanais

Sous l’œil de Pékin, Tsai Ing-wen surprise par la volte-face de Donald Trump