Your browser does not support JavaScript!

Repérer l'essentiel de l'information • Chercher le sens de l'événement • Comprendre l'évolution de la Chine

›› Chine - monde

Le « péril jaune » s’invite à Davos

Le 22 janvier, les tensions en Asie autour des querelles sino-japonaises se sont invitées au forum économique de Davos quand le Premier ministre japonais Shinzo Abe a stigmatisé la course aux armements dont il attribuait la responsabilité à la Chine sans la nommer.

En arrière plan flottaient les soupçons sur les nostalgies impériales nippones après la visite le 26 décembre dernier du Premier ministre au Temple Yasukuni et les inquiétudes sur la montée en puissance militaire de la Chine, ses affirmations de souveraineté dans les mers de Chine de l’Est et du Sud et son aversion de plus en plus grande à la présence militaire américaine dans le Pacifique Ouest.

Pour faire bonne mesure et insister sur les risques d’un engrenage fatal et irrépressible, Abe a réveillé les fatalités du déclenchement du premier conflit mondial, évoquant le parallèle de Londres et Berlin entrés en guerre en dépit de très riches relations économiques, allusion aux échanges commerciaux entre la Chine et le Japon.

Les discours japonais et chinois ne sont pas nouveaux. Le Japon emboîte le pas de Washington pour considérer l’armée chinoise comme une menace, tandis que Pékin accuse Tokyo de ne pas reconnaître ses crimes de guerre. Ce qui est faux, puisqu’en 1992, l’Empereur Akihito, en visite en Chine, avait exprimé au peuple chinois le plus haut niveau d’excuses possible que les Chinois pouvaient espérer : « Il y a une période dans le passé où mon peuple a infligé des souffrances indicibles au peuple chinois. Cela demeure la source d’un profond chagrin personnel ».

Au milieu d’un dialogue de sourds qui se perpétue depuis 2010, s’accumulent les postures martiales, les provocations et les surenchères qui, avec les émotions nationalistes sont les ingrédients habituels des incidents militaires.


• Commenter cet article

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

• À lire dans la même rubrique

Les faces cachées de l’ouverture commerciale chinoise

Pressions américaines et résilience chinoise

Embardées verbales à l’ONU. Pékin inquiet et à bout d’arguments réagit avec placidité

Centrales nucléaires en mer de Chine. Pékin s’installe, les voisins s’inquiètent

Les BRICS à Xiamen. Contraste entre les discours et la réalité