Your browser does not support JavaScript!

Repérer l'essentiel de l'information • Chercher le sens de l'événement • Comprendre l'évolution de la Chine

›› Economie

Le ralentissement américain encore sans effet sur la Chine en janvier

En janvier 2008, les échanges extérieurs de la Chine n’ont pas été affectés par le ralentissement de la croissance américaine. Le commerce extérieur chinois aurait même nettement augmenté par rapport à janvier 2007. Les exportations ont atteint 109,7 milliards USD (+26,7%) et les importations 90,2 milliards (+27,6%). L’excédent en faveur de Pékin (19,5 milliards) serait pourtant inférieur à 20 milliards pour la première fois depuis le mois d’avril. Le taux de change a atteint 7,20 / 7,18 yuans pour un dollar.

Ces résultats en début d’année poussent les économists locaux à l’optimisme malgré le récent cataclysme climatique : la croissance de l’économie et l’excédent commercial chinois ralentiraient un peu en cas de récession américaine, sans que la Chine n’en souffre vraiment. Dans l’immédiat pourtant, la Banque de Chine prévoit une hausse de l’inflation : l’indice des prix de detail (CPI) serait monté à au moins 7,5% en janvier.

Selon Pékin, l’excédent global de son commerce avec le reste du monde aurait été l’an dernier de 262,2 milliards USD (+ 47,4% en un an). Mais selon Washington, l’excédent avec les seuls Etats-Unis se monterait à 256,3 milliards. Les bases de calcul sont visiblement différentes de part et d’autre, mais ces chiffres pourrait peser lourd à l’heure du ralentissement américain.


• Commenter cet article

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

• À lire dans la même rubrique

Le Yuan, l’étalon Or et le pétrole. Décryptage d’un mythe

Réforme des groupes publics par l’injection de capitaux privés

Au-delà des indices, les grands soucis économiques du régime

Pékin, Washington, Pyongyang. Du tambour de guerre aux conflits commerciaux

WANDA group et COSCO, deux histoires contrastées, révélatrices des stratégies de Pékin