Your browser does not support JavaScript!

Repérer l'essentiel de l'information • Chercher le sens de l'événement • Comprendre l'évolution de la Chine

›› Politique intérieure

Le « rêve chinois » et le durcissement des clivages politiques

A quelques semaines du 3e Plenum du 18e Comité Central, on s’interroge beaucoup sur les ressorts de la politique intérieure chinoise, la cohérence du gouvernement, les perspectives de réformes dans un contexte où, depuis le 18e Congrès, l’harmonie politique au sommet paraît hésitante.

Face à ces tiraillements, certains observateurs spéculent déjà sur « les déceptions » du 3e plenum, anticipant un ralentissement de l’économie lui-même provoqué par le freinage des réformes politiques indispensables à la modernisation de la Chine.

Le Premier Ministre a, on le sait, résolument emprunté la voie des réformes industrielles, administratives et financières, dont certains effets ont une résonance politique affaiblissant les féodalités des banques et des grands groupes publics.

Dans le même temps, le département de la propagande auquel le Président Xi Jinping semble apporter son soutien, envoie des signaux contradictoires : durcissement du contrôle d’internet, harcèlement des intellectuels contestataires, censure de la presse, tendances politiques régressives tournant le dos à la primauté du Droit constitutionnel et retour d’un style politique qui rappelle les campagnes de propagande maoïstes, comme si la Direction du régime se sentait obligée de payer un tribut à la mouvance populiste de Bo Xilai. Lire notre article Les hussards de la réforme et leurs adversaires.

Sur ces énigmes qui traduisent avant tout la difficulté de la Chine à se réformer, Joseph Fewsmith, sinologue, professeur de relations internationales à l’Université de Boston a récemment livré un intéressant décryptage paru dans la dernière mise en ligne de « China Leadership Monitor » publié par la Hoover Institution de l’Université de Stanford.

Au lieu de rassembler les esprits et les énergies, le slogan du « rêve chinois » 中国梦 mis en avant par Xi Jinping depuis son intronisation a, au contraire, provoqué un singulier clivage autour de la Constitution et de son rôle. Cette polarisation idéologique exprime des interrogations sur la légitimité politique du pouvoir. Elle révèle une fêlure au sommet et pointe du doigt la fragilité du régime.

Les observateurs les plus pessimistes constatent un durcissement des positions entre partisans des réformes politiques et ceux qui les rejettent absolument. Le raidissement idéologique qui laisse peu de chances au compromis retardera les réformes économiques et sociales. Au pire, il pourrait provoquer une secousse politique.

Photo CNS : A la mi-juillet, des nageurs traversent la rivière Yong dans le Zhejiang en portant des photos de Mao Zedong et Xi Jinping. L’événement faisait suite à une émission de CCTV de plus de 40 minutes relatant la traversée à la nage du Changjiang par Mao le 6 juillet 1966. L’émission n’est pas anodine. Selon Zhang Xuezhong, professeur de droit à l’Université de droit et de sciences politiques à Shanghai, elle suggère un virage à gauche du pouvoir.


• Commenter cet article

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

• À lire dans la même rubrique

Le nationalisme des « caractéristiques chinoises » s’affirme comme l’idée force du Congrès

La purge des corrompus n’a pas de cesse

A Hong Kong, la justice met fin à l’indulgence

A Hong Kong, un tribunal invalide 4 parlementaires récemment élus

La force du symbole de Liu Xiaobo et la crainte des influences occidentales