Your browser does not support JavaScript!

Repérer l'essentiel de l'information • Chercher le sens de l'événement • Comprendre l'évolution de la Chine

›› Société

Le Sichuan à nouveau touché par un désastre naturel

Photos publiées dans le South China Morning Post du 24 juin montrant le village de Xinmo avant et après l’éboulement.


*

La région de Wenchuan qui, le 14 mai 2008, fut l’épicentre de l’un des plus meurtriers séismes de l’histoire récente ayant tué près de 90 000 personnes mortes ou disparues, vient à nouveau d’être touchée par une catastrophe naturelle.

Le 24 juin dernier à l’aube, le village de Xinmo dans le district de Mao où 20 000 personnes avaient péri en 2008, a été frappé par un glissement de terrain qui a englouti 60 maisons et tué plus de 120 personnes ensevelies sous la roche et la boue.

Situé dans une zone accidentée et montagneuse difficilement accessible aux secours, cette région orientale du plateau du Qinghai peuplée de 110 000 habitants pour la plupart appartenant à l’ethnie 羌 族 (han zu) vivant en majorité sur les zones montagneuse limitrophes entre le Tibet et les territoires Han, le village a en partie été enseveli par 8 millions de m3 de terre et de rochers tombés de la montagne parfois d’une hauteur de plus 1000 m à la suite de pluies torrentielles. Le 26 juin, 93 personnes étaient encore portées disparues.

Secours et bilans.

Le 25 juin les familles des victimes font brûler des encens sur le lieu du désastre.


*

Depuis la catastrophe, 2500 sauveteurs de la Police Armée Populaire, des pompiers aidés de groupes d’investigation cynophiles, de la police locale et de volontaires travaillent sur les lieux à la recherche de survivants. En 2014, 11 personnes du district de Mao avaient déjà été tuées par un glissement de terrain. A Pékin, les géologues pensent que le séisme de 2008 a affecté les équilibres géologiques de la zone.

Il y a à peine plus d’un mois, le 12 mai dernier, Pékin avait marqué l’anniversaire du séisme de Wenchuan dont la date est devenue en 2009 l’anniversaire honorant la mémoire des victimes des catastrophes naturelles. En même temps, était organisé un séminaire dont thème de 2017 était de réfléchir à l’amélioration de la prévention, des réactivités locales, des plans de secours d’urgence et des moyens hospitaliers.

Les derniers bilans des catastrophes naturelles font état de 310 millions de personnes touchées chaque années depuis 2011 ; en 2016, 1506 morts et disparus, près de 2 millions de personnes affectées et 16 000 déplacés ; depuis janvier 2017 (avant le bilan de Xinmo), 32 morts ou disparus, le tout ayant, durant le premier trimestre 2017, coûté 271 millions de $ à l’économie nationale.


• Commenter cet article

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

• À lire dans la même rubrique

La culture « Sang 丧 », entre dérision, cynisme et rébellion

Confucius au service de la sécurité routière. 车祸 猛 于 虎

Regards sur l’islamophobie des internautes chinois

Effet pervers d’Internet, la mode virale des systèmes « Ponzi »

Les réfugiés de guerre ne sont pas les bienvenus