Your browser does not support JavaScript!

Repérer l'essentiel de l'information • Chercher le sens de l'événement • Comprendre l'évolution de la Chine

›› Société

Les 8 et 9 mai, la « promenade des Anglais » est devenue chinoise

Li Jinyuan, PDG de Tiens (12000 employés - biotechnologie, tourisme, compléments alimentaires et cosmétiques) est venu en France début mai avec 6400 de ses employés pour célébrer le 20e anniversaire de son Groupe. Le 9 mai il était à bord d’une Jeep américaine qui défilait à Nice pour célébrer la victoire de 1945. En bas de l’image, photographiée par un drone, le record de longueur d’un slogan écrit avec des touristes disposés sur la promenade des Anglais.

On en parle sur des modes différents : Le 9 mai, la promenade des Anglais a été envahie par 6400 employés dont 5400 Chinois. Voyageant aux frais du Groupe Tiens (Contraction romanisée de Tian Shi 天狮 - Lion céleste – compléments alimentaires et produits de beauté) et de son PDG Li Jinyuan, ils étaient venus fêter le 20e anniversaire du Groupe en France où, durant une semaine, ils ont visité Paris et Nice.

Sur la célèbre avenue de Nice où se télescopent les souvenirs de la vieille Europe des années 30 et le charme « glamour » de la Riviera, les milliers d’employés du Groupe, tous vêtus de bleu, hilares et bon enfant, furent cependant assez disciplinés pour former en se plaçant sur des marques tracées à l’avance, les lettres d’une longue phrase publicitaire assortie d’un jeu de mots anglais – normal dans ce lieu presque britannique - à la gloire du Groupe et de Nice : « TIENS’ DREAM IS NICE IN THE CÔTE D’AZUR », qui sera inscrite au Guinness des records dont les envoyés surveillaient l’opération.

Certains y ont vu le symbole néfaste de l’invasion massive des Chinois, version moderne du « péril jaune » qui taraude les Occidentaux depuis la modernisation du Japon et sa victoire sur la Russie en 1905. Une alliance des « Jaunes » - Chinois et Japonais – serait capable de menacer l’Europe et de mettre fin à la civilisation occidentale disait-on à l’orée du XXe siècle ; plus tard on assimila le péril à un déferlement d’investissements capable de contrôler l’Occident par la finance. De temps à autres, la crainte resurgit devant la marée de touristes chinois dont l’unique objectif paraît être de faire des emplettes aux Galeries Layette.

Surévaluée en 1900, la menace l’est toujours autant un siècle plus tard. Il est vrai que les investissements chinois en France augmentent. Mais bien que multipliés par 5 depuis 2007, leur part reste de l’ordre de 1%, avec 12 Mds de $, au 8e rang en Europe, où les investissements chinois représentent 2,25%, loin derrière les 10 premiers investisseurs dans l’UE.

La fête, l’humour et les devises chinoises.

Les touristes chinois dépensent chaque année 164 Mds de $.

Mais d’autres ont pris le rassemblement chinois de Nice pour ce qu’il était : une fête, un moment d’humour et l’intérêt partagé d’une publicité planétaire gracieusement offerte par Li Jinyuan. Faisant la promotion de son groupe en même temps que la joie de ses employés, le PDG fit aussi celle de Nice et l’affaire des hôteliers, des magasins de luxe de l’avenue de Verdun et des galeries Lafayette de Nice qui, de 9 à 11 heures, le 9 mai, réservèrent leurs étages au déferlement tumultueux et tapageur des Chinois. Selon Le Figaro, de Paris à Nice, 30 000 nuitées furent réservés dans 140 hôtels tous à 4 ou 5 étoiles. Le trajet de la capitale vers la côte d’Azur eut lieu à bord de dix TGV et d’un train spécial.

Le gouvernement français et la municipalité de Nice ont bien compris l’intérêt de cette invasion pacifique et bonhomme d’une durée d’une semaine au pas de charge qui, dit-on, aurait généré 13 millions d’€ de retombés. Logiquement le gouvernement et la Ville de Paris ont accepté de privatiser le Louvre, l’opéra Garnier et la place Vendôme pour quelques heures et Li Jinyuan (57 ans) a été reçu par Laurent Fabius et Christian Estrosi, le maire de Nice.

L’affaire est en effet sérieuse et aucun gouvernement ne peut se permettre de négliger les bénéfices apportés par les touristes chinois. Selon un rapport de la Bank of America avec Merrill Lynch, ces derniers dépensent annuellement 164 Mds de $, qui augmenteront à 264 Mds d’ici 2019.

Le PDG de Tiens, 24e fortune de Chine, est délégué de la Conférence Consultative du Peuple chinois de la municipalité de Tianjin et membre d’une dizaine d’associations. Il est aussi un philanthrope connu pour ses œuvres en Chine où il a créé la Fondation de charité Tiens Meijin dotée de 100 millions de $. L’homme a également consacré 100 millions de $ à la création du collège privé Tianshi qui compte aujourd’hui près de 4000 élèves.

Ses générosités sociales furent aussi remarquées quand il offrit 42 millions de RMB (6 millions d’€) pour combattre le SRAS en 2003 et 3 millions d’€ pour les victimes du tremblement de terre du Sichuan en 2008. Son groupe créé en 1995 est aujourd’hui coté à la bourse de New-York. Il compte 12 000 employés et 50 000 magasins franchisés répartis en Chine et dans le monde.

Le 9 mai, Li jinyuan a participé à un défilé de la victoire en prenant place à bord d’une Jeep américaine de la 2e guerre mondiale, sorte de pied de nez aux réminiscences de guerre froide organisées au même moment par Vladimir Poutine à Moscou et auxquelles participait une unité de parade de l’APL.

A en juger la joie des participants, on risquera l’hypothèse en forme de clin d’œil que Li Jinyuan qui renouvelle l’expérience tous les ans au profit de ses employés ravis d’être récompensés et reconnus, a peut-être trouvé une des clés modeste mais bien réelle du rêve chinois que la machine politique du régime cherche depuis si longtemps.

L’insolite est que ce sont des réseaux internet chinois que vinrent quelques critiques les moins tolérantes dénonçant le caractère intrusif et irrespectueux des foules de touristes chinois.


• Commenter cet article

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

• À lire dans la même rubrique

La culture « Sang 丧 », entre dérision, cynisme et rébellion

Confucius au service de la sécurité routière. 车祸 猛 于 虎

Regards sur l’islamophobie des internautes chinois

Effet pervers d’Internet, la mode virale des systèmes « Ponzi »

Les réfugiés de guerre ne sont pas les bienvenus