Your browser does not support JavaScript!

QuestionChine.net

Actualité

Savoirs

›› Taiwan

Les forces armées sur la sellette

[16 février 2011] • Jean-Paul Yacine

L’auteur de l’article a même saisi l’occasion pour mettre en cause la fiabilité générale des armées : « pour être franc, ce n’est un secret pour personne que les forces armées taïwanaises sont loin d’être performantes ». Il est vrai que, face à la menace des 1200 missiles déployés par la Chine dans le Détroit, la capacité sol-air et anti-missiles est un des points clés de la défense de l’Ile, techniquement parmi les plus complexes.

Circonstance aggravante, qui fut l’objet de plusieurs articles ironiques, l’exercice raté avait lieu alors que le commandant de l’armée de l’air Lei Yu-chi venait d’être démis de ses fonctions par Ma Yin Jeou pour avoir employé des militaires appelés lors du mariage de son fils.

Pour finir, le journal appelait à une mise à plat publique de l’entraînement et des équipements, soulignant que la plupart des missiles en service dataient de la fin des années 90 et qu’il fallait songer à les remplacer. Ce qui renvoie aux pressions taïwanaises pour que les Etats-Unis ne cessent pas leurs livraisons d’armes à l’Ile.

La fin janvier était également marquée par une série d’articles sur l’arrestation à Taïwan du général Lo Hsien-Che, convaincu d’avoir livré des secrets militaires à la Chine depuis 2004. Alors Attaché militaire en Thaïlande, le général Lo, plus haut gradé jamais impliqué dans une affaire d’espionnage à Taïwan, a été « piégé » par une jeune femme d’origine chinoise, titulaire d’un passeport australien, qui faisait de fréquents voyages d’affaires entre la Thaïlande, la Chine et les Etats-Unis.

A son retour à Taïwan en 2005, Lo, affecté au bureau des affaires internationales du Ministère de la défense, puis à la tête du service des transmissions de l’armée, a continué à voir la jeune femme et aurait au total touché 1 million de $ contre des renseignements transmis à la Chine.

Ces derniers concernaient un projet de vente d’hélicoptères d’attaque « Apache » par les Etats-Unis, les plans d’une série de stations de transmissions, et ceux du réseau sous terrain de fibres optiques du système de commandement des forces, acheté à Lockheed Martin pour le prix de 1,5 Mds de $, et relié au « Pacific Command » américain.

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

• À lire dans la même rubrique

La reconnaissance d’une seule Chine, principal dilemme de Tsai Ing-wen

[10 août 2016] • François Danjou

Pékin augmente ses pressions sur Tsai Ing-wen

[27 juin 2016] • François Danjou

Chiang Ching-kuo, le fils du Generalissimo

[19 mai 2016] • François Danjou

La Gambie et la Chine rétablissent leurs relations diplomatiques. 1er coup de semonce de Pékin

[21 mars 2016] • Jean-Paul Yacine

Dans l’œil du cyclone, veillée d’armes électorale

[2 janvier 2016] • François Danjou

Sitemap