Your browser does not support JavaScript!

Repérer l'essentiel de l'information • Chercher le sens de l'événement • Comprendre l'évolution de la Chine

›› Taiwan

Les perspectives de l’élection présidentielle de mars 2008 se confirment

Confirmant le Comité central du parti, le Congrès du Kuomintang a désigné MA Ying-jeou, le 24 juin, comme le candidat du KMT à l’élection présidentielle du printemps 2008. MA sera secondé par Vincent SIEW, candidat à la vice-présidence.
« La question de l’unification et de l’indépendance a été un soi-disant sujet qu’il faut mettre de coté », a déclaré MA, « nous devons améliorer les relations inter-détroit pour pouvoir améliorer notre position internationale ». Il espère, s’il est élu, pouvoir signer un accord de paix avec la Chine. Il affirme même qu’il pourrait étudier une future réforme constitutionnelle, peut-être plus librement que son adversaire DPP.
Le nouveau programme du KMT a cependant été modifié sur certains points afin de le rendre plus acceptable par la majorité des Taiwanais qui tiennent, faute de mieux, à l’indépendance de fait. Le grand parti d’opposition promet désormais de se consacrer d’abord à Taiwan et au niveau de vie de la population.
Comme prévu, l’élection présidentielle a donc commencé à se jouer entre MA Ying-Jeou (KMT) et Frank HSIEH (DPP) et pourrait aboutir à un résultat très serré en mars prochain.


• Commenter cet article

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

• À lire dans la même rubrique

Sommet des « Think tank » de l’Asie Pacifique à Taipei. Réflexion sur le soft power et la diplomatie taïwanaise de « substitution »

Puissance nationaliste chinoise et désarroi démocratique taïwanais

Relations dans le Détroit. Situation et perspectives. Le dilemme de Tsai Ing-wen

Coups de boutoir méthodiques de Pékin contre l’Île. Le Panama quitte le navire taïwanais

Sous l’œil de Pékin, Tsai Ing-wen surprise par la volte-face de Donald Trump