Your browser does not support JavaScript!

Repérer l'essentiel de l'information • Chercher le sens de l'événement • Comprendre l'évolution de la Chine

›› Economie

Les réserves chinoises et les bons du trésor américains. La force des choses

Les faits sont têtus et les dirigeants chinois pragmatiques et prudents, anticipant une nouvelle crise économique mondiale, ont continué à acheter des bons du trésor américains, en dépit des critiques et mises en garde exprimées par les milieux officiels de Pékin eux-mêmes.

Le 8 août dernier, l’agence Xinhua dénonçait encore une fois la « dilapidation des emprunts à l’étranger par les Etats-Unis » et appelait à une « surveillance internationale du Dollar américain et à la création d’une nouvelle monnaie de réserve, pour éviter que la catastrophe soit provoquée par un seul pays ».

Cette critique venait juste après une déclaration du ministre des Affaires étrangères, Yang Jiechi, qui appelait Washington à « adopter une politique financière plus responsable et à garantir la sécurité des avoirs étrangers ».

Il n’en reste pas moins qu’entre avril et juin dernier la Banque de Chine a fait l’acquisition de 26 Mds de $ de bons du trésor émis par les Etats-Unis, ce qui portait le total des engagements chinois dans la dette américaine à 1200 Mds de $, en augmentation de 30% en 9 mois. Le tout représentant plus du tiers de ses réserves de change, évaluées à 3200 Mds de $ en juin 2011 (China Daily 2 août 2011).


• Commenter cet article

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

• À lire dans la même rubrique

Le Yuan, l’étalon Or et le pétrole. Décryptage d’un mythe

Réforme des groupes publics par l’injection de capitaux privés

Au-delà des indices, les grands soucis économiques du régime

Pékin, Washington, Pyongyang. Du tambour de guerre aux conflits commerciaux

WANDA group et COSCO, deux histoires contrastées, révélatrices des stratégies de Pékin