Your browser does not support JavaScript!

Repérer l'essentiel de l'information • Chercher le sens de l'événement • Comprendre l'évolution de la Chine

›› Economie

Méga-plan de développement aéroportuaire en Chine

Pas moins de 97 nouveaux aéroports à construire avant l’an 2020 à travers tout le pays en plus des 147 chantiers de rénovation d’aéroports existants : tel est l’objectif chiffré, révélé la semaine dernière, par le "Plan de développement d’aéroports à usage civil" du gouvernement chinois.

L’investissement global dans ce projet pharaonique est estimé à 450 milliards de yuans (45 milliards d’euros). Selon ses auteurs, les 244 aéroports du futur réseau aéroportuaire permettront à 82% des citoyens chinois de trouver un aéroport à moins de 100 km de leur domicile. Ce sera le plus ambitieux programme de développement des infrastructures de transport dans les 15 ans à venir.

Il faut cependant souligner qu’aucune mesure de financement de ce plan n’a été révélée. Certes les finances publiques ne souffrent pas encore de déséquilibres dans le contexte actuel de forte croissance. Mais la publication d’un plan aussi onéreux révèle l’existence de divergences avec la politique monétaire restrictive (6 hausses de taux courts en 2007) poursuivie par la Banque populaire de Chine pour contenir la montée de l’inflation et prévenir la surchauffe de l’économie.


• Commenter cet article

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

• À lire dans la même rubrique

Le Yuan, l’étalon Or et le pétrole. Décryptage d’un mythe

Réforme des groupes publics par l’injection de capitaux privés

Au-delà des indices, les grands soucis économiques du régime

Pékin, Washington, Pyongyang. Du tambour de guerre aux conflits commerciaux

WANDA group et COSCO, deux histoires contrastées, révélatrices des stratégies de Pékin