Your browser does not support JavaScript!

Repérer l'essentiel de l'information • Chercher le sens de l'événement • Comprendre l'évolution de la Chine

›› Technologies - Energie

Pékin construit sa première ligne de métro sans conducteur

Les voitures de la ligne Yanfang, premier métro chinois sans conducteur entièrement construit par des sociétés chinoises.


*

Plusieurs années après Shanghai et Canton qui mettent déjà en œuvre des lignes de métro sans conducteurs, Pékin inaugurera la sienne cette année dans le sud-ouest de Pékin. En construction dans le quartier de Yanfang 燕 房, la ligne, dédoublée au départ des stations Yanhua 燕化 et Zhoukoudian 周 口 店, deviendra unique à Raolefu 饶 乐 府 et comptera au total 9 stations jusqu’à Yancun 阎村 sur une longueur de 15 km à la vitesse maximum de 95 km/heure.

La différence avec les précédentes lignes sans conducteur chinoises est que celle de Pékin est entièrement construite par un consortium chinois associant Beijing Mass Transit Railway 北京市地铁运营有限公司 pour la construction de la ligne et CRRC Qingdao Sifang 中车青岛四方 pour les voitures, alors que celles de Shanghai et Canton avaient été développées respectivement par le Français Alstom et le Canadien Bombardier.

Pour la petite histoire, les plans et les financements étaient déjà arrêtés en 2011, mais le projet avait été mis à l’arrêt par le Commission pour la Réforme et Développement qui craignait un impact de la ligne sur le réservoir d’eau de Fangshan partie du projet de déviation hydrique sud-nord.


• Commenter cet article

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

• À lire dans la même rubrique

Lancement de 2 satellites du système Beidou

Alstom, dommage collatéral de la compétition Chine – Etats-Unis

Huawei aux Etats-Unis, un concentré de la guerre commerciale et technologique

L’impitoyable guerre des microprocesseurs. (Suite)

Du TGV à l’espace, l’innovation chinoise en marche