Your browser does not support JavaScript!

Repérer l'essentiel de l'information • Chercher le sens de l'événement • Comprendre l'évolution de la Chine

›› Taiwan

Taiwan tente de réagir à l’offensive chinoise dans le Pacifique

Taiwan tente de réagir à l’offensive chinoise dans le Pacifique. En Océanie, six États insulaires (les îles Salomon, Nauru, Kiribati, les îles Marshall, Tuvalu et Palau) entretiennent des relations diplomatiques avec Taipei et n’ont pas assisté à la récente réunion " Chine-Océanie " à Fidji.

Début avril, Taiwan annonçait le financement à hauteur de 500.000 dollars US d’un hôpital sur un atoll isolé au Sud de Kiribati. Les travaux devraient commencer dans quelques semaines.

Il y a deux semaines, les Mariannes du Nord (territoire américain), faisaient entériner par leur Parlement une résolution soutenant la candidature de Taiwan à un statut d’observateur au sein de l’Organisation Mondiale de la Santé.

La semaine dernière, Kessai Noite, Président des îles Marshall, était en visite officielle à Taipei, sur l’invitation personnelle de son homologue taiwanais. Chen Shui-bian a tenu à l’accueillir personnellement à son arrivée à l’aéroport, avec 21 coups de canon et les honneurs militaires. Le dirigeant océanien a réaffirmé son soutien à Taiwan. M. Chen se trouvait lui-même en visite officielle aux îles Marshall l’an dernier, dans le cadre d’une tournée océanienne incluant ses pays " amis ".

En fin de semaine, enfin, au lendemain des élections législatives aux îles Salomon, deux navires-écoles de la marine taiwanaise se trouvaient en rade de la capitale pour une " visite de courtoisie ". Les équipages ont participé à des démonstrations d’arts martiaux et d’exercices militaires.

On a tout de même l’impression que les relations financières et commerciales, de coopération et d’influence, donnent maintenant un net avantage à la Chine dans l’ensemble du Pacifique. Au sommet Chine-Océanie, qui s’est déroulé ce mois-ci à Fidji à l’occasion du Forum des pays insulaires du Pacifique, WEN Jiabao a rencontré les dirigeants ou délégués de 10 pays, dont l’Australie et la Nouvelle-Zélande.


• Commenter cet article

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

• À lire dans la même rubrique

Sommet des « Think tank » de l’Asie Pacifique à Taipei. Réflexion sur le soft power et la diplomatie taïwanaise de « substitution »

Puissance nationaliste chinoise et désarroi démocratique taïwanais

Relations dans le Détroit. Situation et perspectives. Le dilemme de Tsai Ing-wen

Coups de boutoir méthodiques de Pékin contre l’Île. Le Panama quitte le navire taïwanais

Sous l’œil de Pékin, Tsai Ing-wen surprise par la volte-face de Donald Trump