Your browser does not support JavaScript!

Repérer l'essentiel de l'information • Chercher le sens de l'événement • Comprendre l'évolution de la Chine

›› Economie

400 villes chinoises sous menace de sécheresse

Selon le Quotidien du Peuple du 19/05, la sécheresse que le pays connaît depuis le début de cette année peut être qualifiée d’historique. 400 villes sont touchées par l’insuffisance hydrique et 110 parmi elles en sont "gravement touchées". Rappelons en outre que 230 villes manquent de tout dispositif de traitement des eaux usées.
Plus de 20 millions d’habitants subissent une restriction d’eau potable. Bien qu’aucune précision géographique n’ait été donnée par le QP, on peut toutefois estimer que le manque d’eau concerne tout le nord du pays.
La pluviométrie a enregistré une baisse de 68% sur un an dans la province du Hebei. Durant les 6 derniers mois, elle n’a été que de 11,4 mm, soit le plus bas niveau enregistré depuis 1951.
Nombre de rivières sont complétement asséchées et le niveau des nappes phréatiques a également baissé. La sécheresse accélère la désertification des terres et représente une menace grave pour l’agriculture et l’élevage.
Outre le réchauffement du globe, la surexploitation agricole et la croissance effrénée de l’économie chinoise contribuent puissamment à la détérioration de l’environnement dans le pays.


• Commenter cet article

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

• À lire dans la même rubrique

Chine – Etats-Unis, guerre des taxes, guerre totale ou apaisement ?

L’intégration politique, sociale et économique de Xi Jinping face à la guerre commerciale

Où va la guerre des taxes entre Washington et Pékin ?

Liu He à Davos. Entre éloquence, séduction et réalité

Le nationalisme économique perpétue les risques de crise financière