Your browser does not support JavaScript!

Repérer l'essentiel de l'information • Chercher le sens de l'événement • Comprendre l'évolution de la Chine

 Cliquez ici pour générer le PDF de cet article :

›› Taiwan

Une coalition nouvelle DPP-PFP est-elle possible ?

Face à une opposition Kuomintang-People’s First party (PFP) majoritaire au Yuan législatif, le président CHEN Shui-Bian et le parti indépendantiste DPP sont dans l’impasse pour quatre ans. Cependant, leur véritable adversaire est le Kuomintang qui a gagné des sièges et qui commande environ 80 députés. Le PFP en revanche a perdu une douzaine de siège et l’effectif de son groupe parlementaire est tombé à 34. Les relations entre les deux partis d’opposition et leurs leaders (Lien Chan et James Soong Chu-Yu) sont devenues rancunières et discordantes. Tels sont les faits.
Y a-t-il place, dans une telle situation, pour un renversement d’alliance, c’est-à-dire pour une coalition de gouvernement entre le DPP et le PFP ? Par ce biais le DPP, qui détient le pouvoir exécutif jusqu’en 2008, trouverait l’appui d’une majorité parlementaire qu’il avait tant espéré pendant la dernière campagne électorale. Il pourrait appliquer au moins une partie de son programme. Le PFP de son coté sortirait de l’ombre du Kuomintang et retrouverait une grande influence. Il pourrait devenir le pivot de la politique taiwanaise.
Il semble en fait qu’un tel retournement hante bien des esprit dans la classe politique à Taipei. On en parle en coulisse et on en soupèse les difficulté. La plus grande serait pour certains leaders DPP d’accepter le report au-delà de 2008 de toute initiative indépendantiste spectaculaire.

 

 

Chine – Taïwan – Etats-Unis, sérieux orages en vue

[16 juillet 2019] • François Danjou

« L’incident du Vendémiaire », une fébrilité chinoise

[22 mai 2019] • La rédaction

Le « Taïwan Relations Act » et les illusions du statu-quo

[24 avril 2019] • François Danjou

Les défis de l’obsession réunificatrice

[6 janvier 2019] • François Danjou

Tsai Ing-wen à la peine. Sous la vigilance de Pékin, le paysage démocratique de l’Île évolue

[27 novembre 2018] • François Danjou