Your browser does not support JavaScript!

Repérer l'essentiel de l'information • Chercher le sens de l'événement • Comprendre l'évolution de la Chine

 Cliquez ici pour générer le PDF de cet article :

›› Taiwan

Election présidentielle de 2008 : deux principaux candidats se déclarent

Le 2 mai, le Comité central du Kuomintang a désigné l’ex-président du parti d’opposition MA Ying-jeou, ancien maire de Taipei et ancien ministre, comme candidat à l’élection présidentielle du printemps 2008. Cette nomination était prévue mais MA est encore empêtré dans son procès et d’autres ambitions auraient pu se déclarer dans la direction du KMT. La désignation doit encore être confirmée par le Congrès du parti en juin. Le Kuomintang est partisan de relations plus détendues avec Pékin et d’un développement des intérêts commerciaux et touristiques entre les deux rives.
Le parti gouvernemental, le DPP, a semble-t-il fait lui aussi son unité le 7 mai au cours d’une primaire interne, en faveur de Franck HSIEH, ancien maire de Kaohsiung et ancien premier ministre. Le nouveau candidat a l’image d’un indépendantiste réaliste qui souhaite de meilleurs rapports économiques avec l’autre rive et accepterait, faute de mieux, un statu quo politique prolongé entre les deux Chine.
La double émergence de MA Ying-jeou et de Frank HSIEH comme candidats à la succession du président CHEN Shui-bian est dans l’immédiat de nature à rassurer les dirigeants de Pékin.

 

 

Chine – Taïwan – Etats-Unis, sérieux orages en vue

[16 juillet 2019] • François Danjou

« L’incident du Vendémiaire », une fébrilité chinoise

[22 mai 2019] • La rédaction

Le « Taïwan Relations Act » et les illusions du statu-quo

[24 avril 2019] • François Danjou

Les défis de l’obsession réunificatrice

[6 janvier 2019] • François Danjou

Tsai Ing-wen à la peine. Sous la vigilance de Pékin, le paysage démocratique de l’Île évolue

[27 novembre 2018] • François Danjou