Your browser does not support JavaScript!

Repérer l'essentiel de l'information • Chercher le sens de l'événement • Comprendre l'évolution de la Chine

›› Chine - monde

Affaires stratégiques sino-américaines : visite de routine de Robert Gates

A l’issue de sa première visite officielle à Pékin, de trois jours, le Secrétaire à la Défense américain Robert M. Gates a été reçu le 6 novembre par le président HU Jintao. Les deux hommes ont échangé des félicitations et des propos convenus contrastant avec la minceur des résultats concrets des conversations avec le ministre de la Défense CAO Guangchan et le vice-ministre des AE DAI Bingguo.

Y a-t-il eu finalement accord sur une liaison de crise entre les Etats-majors militaires des deux pays ? si l’on en croit la partie chinoise, le principe est admis, mais la réalisation concrète butterait encore sur différents détails techniques. Le ministre américain a fait part de son inquiétude sur l’essai chinois réussi en janvier d’un missile anti-satellite, mais son homologue n’aurait pas répondu à cette question. De même sur la politique nucléaire de Téhéran, largement évoquée, les deux parties affirment être fermement opposées à l’accès de l’Iran aux armements nucléaires, mais Pékin reste contre les sanctions et contrôlerait mal ses exportations d’armes conventionnelles au Moyen-Orient.

Restent les miettes : un accord sino-américain sur l’organisation d’un exercice naval plus important que les précédents ; un plan d’échange d’étudiants militaires ; l’accès américain aux archives chinoises de la guerre de Corée pour rechercher des disparus. Robert Gates a entendu les exposés classiques sur les fondements des relations bilatérales et sur Taiwan. Mais rien d’éclatant n’a été rendu public à l’issue de cette rencontre de routine. Des deux cotés, les ministres de la Défense ne seront plus les mêmes dans un an.


• Commenter cet article

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

• À lire dans la même rubrique

20e sommet Chine – Europe à Pékin. La marginalisation de l’Union

En Europe de l’Est et à Berlin, Li Keqiang manœuvre pour désamorcer la crainte du « péril jaune »

Le G7 au Québec et l’OCS à Qingdao, les deux pôles rivaux du monde

Sous la « tempête Trump », les illusions chinoises de la Chancelière

La crise iranienne, une aubaine pour la Chine ? Et l’Europe ?