Your browser does not support JavaScript!

Repérer l'essentiel de l'information • Chercher le sens de l'événement • Comprendre l'évolution de la Chine

›› Taiwan

Ambiance pré-électorale avant les élections législatives de décembre

La Commission centrale des élections a fixé le vote pour une nouvelle assemblée législative au 11 décembre, au lendemain de l’anniversaire fétiche des indépendantiste, celle de « l’incident de Kaohsiung » qui rappelle la répression du mouvement taiwanais naissant par le Kuomintang. Une date habituelle et plus neutre aurait été le premier samedi de décembre, soit cette année le 04/12.
L’approche de ces élections suscite des déclarations et des initiatives. Ainsi la vice-présidente Annette LU a parlé « d’un état de quasi-guerre » entre la Chine et Taiwan. Pour l’ex président LEE Teng-Hui, les trois prochaines années offrent une « fenêtre d’opportunité pour déclarer l’indépendance de Taiwan ». Le président CHEN Shui-Bian, pour sa part, trouve un prétexte pour aller à Panama et à Bélize, avec visa pour des escales de transit aux Etats-Unis.
En attendant, le « Camp Bleu » et le Kuomintang, mal remis de leur défaite électorale du 20 mars dernier sont encore divisés. Leur électorat semble démobilisé et le « Camp vert » escompte déjà une majorité dans le futur Yuan législatif.


• Commenter cet article

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

• À lire dans la même rubrique

Joseph Wu prône le retour de Taïwan à l’ONU. Retour sur l’histoire et plongée dans les affres de la démocratie taïwanaise

La Lituanie sous le feu de la vindicte chinoise à propos de Taïwan

Résurgence épidémique. La fin de l’exemplarité taïwanaise ?

Taïwan enjeu stratégique de la rivalité sino-américaine et défi politique pour Pékin

Un tunnel sous-marin dans le Détroit. Faut-il s’en inquiéter ?