Your browser does not support JavaScript!

Repérer l'essentiel de l'information • Chercher le sens de l'événement • Comprendre l'évolution de la Chine

›› Taiwan

CHEN Shui-Bian perd, plus que le KMT ne gagne

La majorité parlementaire, tant espérée, échappe au DPP. Le vote du 11 décembre donne, au contraire, à l’opposition de nouvelles capacités de blocage des projets indépendantistes les plus importants.
Le camp Bleu, conservateur (Kuomintang, PFP et NP), conserve en effet la majorité dans les élections au Yuan législatif : 114 sièges (+ 2 apparentés) sur 225. Le KMT lui-même progresse de 11 sièges (mais surtout au détriment de son allié PFP).
Le parti vert indépendantiste progresse mais n’obtient que 101 sièges et plusieurs de ses leaders sont battus. Le DPP a certes le groupe le plus nombreux au parlement (89 sièges) mais le TSU recule légèrement (12 députés).
Les sièges restants vont à des Indépendants, aborigènes et divers. La participation au vote n’a été que de 59 %. Selon la loi électorale, 176 sièges ont été pourvus par élection directe et 49 autres attribués aux partis à la proportionnelle.


• Commenter cet article

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

• À lire dans la même rubrique

Joseph Wu prône le retour de Taïwan à l’ONU. Retour sur l’histoire et plongée dans les affres de la démocratie taïwanaise

La Lituanie sous le feu de la vindicte chinoise à propos de Taïwan

Résurgence épidémique. La fin de l’exemplarité taïwanaise ?

Taïwan enjeu stratégique de la rivalité sino-américaine et défi politique pour Pékin

Un tunnel sous-marin dans le Détroit. Faut-il s’en inquiéter ?