Your browser does not support JavaScript!

Repérer l'essentiel de l'information • Chercher le sens de l'événement • Comprendre l'évolution de la Chine

›› Chine - monde

Chine-Japon : retour de tension en Mer de Chine de l’est

Après une interruption de plus d’une année la Chine a repris ses activités océanographiques autour de l’archipel des Diayutai (Senkaku en Japonais). Le 4 Février, un navire chinois n’a pas obéi aux injonctions des gardes-côtes japonais qui lui intimaient l’ordre de quitter la zone.
L’incident a donné lieu à une mise au point du ministère des affaires étrangères chinois qui a répété que l’archipel était chinois « depuis les temps anciens ». Par cette étrange et très vague formule officielle, Pékin indique que la controverse est sans objet et qu’il est donc inutile de se référer à des dates ou à des faits précis.
Selon la presse japonaise, le retour des navires chinois dans la zone contestée laisse présager un durcissement de la position internationale de Pékin. Il est vrai que Shinzo Abe, le premier ministre japonais, est de ceux qui ont le plus durement critiqué la destruction d’un satellite météo par un missile balistique chinois, le 11 janvier dernier.


• Commenter cet article

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

• À lire dans la même rubrique

En Europe de l’Est et à Berlin, Li Keqiang manœuvre pour désamorcer la crainte du « péril jaune »

Le G7 au Québec et l’OCS à Qingdao, les deux pôles rivaux du monde

Sous la « tempête Trump », les illusions chinoises de la Chancelière

La crise iranienne, une aubaine pour la Chine ? Et l’Europe ?

Visite de Li Keqiang au Japon. Les lignes bougent-elles ?