Your browser does not support JavaScript!

Repérer l'essentiel de l'information • Chercher le sens de l'événement • Comprendre l'évolution de la Chine

›› Chine - monde

Chine-Vatican : Benoit XVI veut des relations de compromis avec Pékin

A la veille de l’importante réunion tenue au Vatican pour rechercher les voies d’un rapprochement avec la Chine populaire, l’approbation de Mgr. GAN Junqiu comme évèque du diocèse de Canton semblait avoir été appréciée à Pékin comme un geste de bonne volonté.
L’intronisation de Mgr. GAN avait en effet été proposée depuis novembre dernier par l’association patriotique des Catholiques de Chine, contrôlée par le département Front Uni du parti. Le dernier évèque approuvé à la fois localement en Chine et officiellement au Vatican est Mgr. PEI Junmin installé en mai 2006 comme coadjuteur à Shenyang (Liaoning).
Aprés deux journées de travaux, la réunion du Vatican a diffusé une déclaration demandant à Pékin d’accepter “un dialogue respectueux et constructif” pour réduire la tension et aboutir à des relations diplomatiques et à une vie normale pour l’Eglise catholique romaine.


• Commenter cet article

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

• À lire dans la même rubrique

En Europe de l’Est et à Berlin, Li Keqiang manœuvre pour désamorcer la crainte du « péril jaune »

Le G7 au Québec et l’OCS à Qingdao, les deux pôles rivaux du monde

Sous la « tempête Trump », les illusions chinoises de la Chancelière

La crise iranienne, une aubaine pour la Chine ? Et l’Europe ?

Visite de Li Keqiang au Japon. Les lignes bougent-elles ?