Your browser does not support JavaScript!

Repérer l'essentiel de l'information • Chercher le sens de l'événement • Comprendre l'évolution de la Chine

›› Editorial

Comités du parti : la campagne de renouvellement a commencé

Les médias officiels ont décrit comment huit cadres du parti et de l’administration ont été sanctionnés pour avoir “acheté ou vendu des postes d’autorité”. Le tarif de base est la destitution et l’expulsion du PCC, plus éventuellement une condamnation judiciaire qui va, dans un cas, jusqu’à 13 ans de prison. Dans les provinces, l’argent intervient en effet beaucoup plus qu’on ne croit dans ces élections-nominations, où toute candidature au-dessous de ce niveau doit en pratique être approuvée par l’autorité locale du parti.

On est donc bien dans la grande affaire du moment en politique intérieure, le renouvellement des comités locaux et provinciaux du parti communiste chinois, qui commence maintenant. Ce remodelage mettrait en compétition environ 100.000 postes de cadres et doit être achevé dans un an, quelque mois avant le XVIIe Congrès du parti. Il n’y a évidemment aucune opposition reconnue, mais en revanche une forte tendance à chercher des protections, à former des factions et surtout... à rester en place.

C’est donc une affaire délicate et importante pour la direction actuelle du parti, à Pékin. Les organes centraux chargés de cette tâche politique maintenant prioritaire sont en particulier le département Organisation du Comité central et la Commission centrale Inspection et Discipline. Ce sont les deux organismes qui ont dénoncé les ventes ou achats de postes dans une conférence de presse le 19 juillet. Ils ont également diffusé une circulaire et appelé tous les cadres dépendant d’eux à tous niveaux à superviser les élections locales du parti dans les villes, cantons, préfectures et provinces avec la plus grande vigilance.

L’annonce (24/07) de la réunion cet automne du sixième plénum du Comité Central n’est pas une surprise. Comme l’an dernier, le CC doit étudier un rapport de travail du Bureau politique. La ligne générale du parti y est intitulée “la construction d’une société socialiste harmonieuse”. L’adhésion à la ligne de HU Jintao sera le critère n°1 d’évaluation des 300 membres et suppléants du Comité central. Le plénum sera donc aussi une pièce maîtresse de la campagne d’élections-nominations interne 2006-2007.


• Commenter cet article

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

• À lire dans la même rubrique

Dans le sillage scabreux des routes de la soie

Dialogue de sourds à Singapour

Le système Xi Jinping. Resserrer le pouvoir, renforcer la capacité de contrôle politique du Parti. Redresser les comportements

Le brouillard stratégique de la relation Tokyo – Pékin – Washington

Xi Jinping change les codes et s’installe pour durer