Your browser does not support JavaScript!

Repérer l'essentiel de l'information • Chercher le sens de l'événement • Comprendre l'évolution de la Chine

›› Société

Cybercafés, toujours difficiles à contrôler

Aucune ouverture de nouveaux cybercafés ne sera en principe autorisée en 2007, si on en croit une directive signée par quatorze ministères ou départements administratifs. Ceux qui sont déjà approuvés et en cours de construction doivent être achevés avant le 30 juin.
Les cybercafés -ils seraient actuellement 113.000 en Chine- sont difficiles à contrôler par la police d’Internet. Ils sont légalement interdits aux moins de dix-huit ans, sous peine de fermeture, provisoire ou définitive. Mais au milieu de 2006, dix-huit millions de mineurs, un chiffre en croissance rapide, utilisaient Internet, parmi 123 millions d’internautes au total. Plus de deux millions de jeunes, dont un tiers des jeunes délinquants, seraient considérés comme « addicts » des jeux en ligne et des sites érotiques.


• Commenter cet article

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

• À lire dans la même rubrique

L’heure est à la frugalité

Indices d’une mise aux normes des mœurs dans une ambiance générale de défiance et de contrôle politique

Nouvelles de la pandémie

Au Henan et à Zhengzhou, la « Ville-éponge », un remarquable effort de solidarité des géants du numérique

Le très faible enthousiasme pour la « politique des trois enfants »