Your browser does not support JavaScript!

Repérer l'essentiel de l'information • Chercher le sens de l'événement • Comprendre l'évolution de la Chine

›› Société

Des chiffres impressionnants

Faisant, comme d’habitude, un mélange délibéré entre le politique et le droit commun, le département Publicité du Comité central du PCC a annoncé le 18 janvier, lors d’une conférence nationale sur 2006, la saisie de cent cinquante millions de publications (films, livres, logiciels, audio-videos et électroniques) et la fermeture de “presque 10.000 sites Internet illicites”.
Il est précisé que ces chiffres incluent des publications “illégales” (souvent politiques), pirates et pornographiques (30.000 cas). La police aurait également fermé quatorze lignes de production de CD et DVD.
Le département Publicité du parti supervise tout ce qui se publie en Chine, propagande, censure, information politique et ordre moral. La tâche devient de plus en plus difficile, mais les moyens mis en œuvre sont puissants.


• Commenter cet article

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

• À lire dans la même rubrique

L’heure est à la frugalité

Indices d’une mise aux normes des mœurs dans une ambiance générale de défiance et de contrôle politique

Nouvelles de la pandémie

Au Henan et à Zhengzhou, la « Ville-éponge », un remarquable effort de solidarité des géants du numérique

Le très faible enthousiasme pour la « politique des trois enfants »