Your browser does not support JavaScript!

Repérer l'essentiel de l'information • Chercher le sens de l'événement • Comprendre l'évolution de la Chine

›› Politique intérieure

Elections nationales (parti et Etat) : le contrôle des candidats laisse passer des ripoux

Le 15 mai, XIA Zanzhong, Secrétaire adjoint de la Commission Centrale de Discipline et Inspection du parti (CCDI), a demandé aux autorités locales d’être plus rigoureuses sur « l’évaluation des performances » (des candidats) dans les processus nationaux d’élections en cours, afin d’éviter la promotion d’officiels corrompus.
Selon cette autorité, « des mesures concrètes doivent être prises pour que les règles d’évaluation des performances soient réellement appliquées et pour empêcher que des officiels déjà corrompus soient nommés ou promus à des postes plus élevés ».
Le QP (15/05) ajoute : « il n’est pas inusité que des officiels du parti ou du gouvernement qui ont commis des crimes sérieux de détournements et de pots-de-vin poursuivent leur ascension politique avant d’être pris ».
XIA met clairement en cause le contrôle des candidats dans les élections nationales en cours en 2006-2007 et il annonce une série de réformes pour un parti et un gouvernement plus « clean ». Le gouvernement central, en particulier, aurait diffusé il y a quinze jours une réglementation en 55 articles mettant en garde les cadres contre toute une série de mauvaises actions et mauvaises conduites.
En termes clairs, les mesures s’ajoutant aux mesures ne semblent pas accroître beaucoup l’efficacité de la lutte contre la corruption. Le contrôle de tous les candidats par le parti assure sans doute le conformisme des élus, mais pas toujours leur rigueur morale.


• Commenter cet article

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

• À lire dans la même rubrique

Faces cachées et risques de la mise au pas des groupes numériques

Le foisonnement affairiste d’Internet, la prévalence du Parti et l’exigence de loyauté

A Hong Kong, Pékin réforme la loi électorale, durcit la gouvernance et élimine la mouvance démocrate

Au Zhejiang, la pensée marxiste de Xi Jinping tente la mise aux normes du marché à l’aune des « caractéristiques socialistes »

A Hong-Kong, la mémoire de Tiananmen met à l’épreuve la patience du parti