Your browser does not support JavaScript!

Repérer l'essentiel de l'information • Chercher le sens de l'événement • Comprendre l'évolution de la Chine

›› Editorial

HU Jintao aux Etats-Unis en avril : pressions et prudence

La visite du président HU Jintao aux Etats-Unis -officielle ou d’Etat, on en discute- est fixée en principe au milieu ou à la fin du mois d’avril. La rencontre avec le président George Bush pourrait avoir lieu le 20. Le dernier projet comparable, en septembre 2005, avait été annulé à cause de l’ouragan Katrina.

Une nouvelle invitation avait été faite par Bush en novembre et aussitôt acceptée par la partie chinoise. Une telle occasion se prépare sérieusement. Les deux pays tentent d’améliorer leur image et de renforcer leurs positions tout en envoyant des signaux de bonne volonté.

La question du déficit commercial américain (102 ou 202 milliards USD) reste difficile. Sa réalité et ses conséquences sont en grande partie niées du coté chinois. Mais, lors de son passage à Pékin, le Secrétaire au Commerce Carlos Gutierrez a mis en garde contre les réactions protectionnistes aux Etats-Unis, qui pourraient avoir un impact “dévastateur” sur l’économie chinoise, plus que sur l’Amérique elle-même.

Les deux sénateurs Schumer et Graham ont certes annoncé après leur visite à Pékin un report de six mois du vote sur leur projet de taxation des importations chinoises. Washington les a sans doute freinés, mais a aussi accru et diversifié ses pressions, en demandant que la Chine prenne des mesures plus efficaces sur le respect des droits de propriété intellectuelle, l’ouverture douanière aux pièces détachées automobiles, les subventions à ses entreprises d’Etat et la ré-évaluation de sa monnaie.

La vice-premier ministre, Mme WU Yi, se rend aux Etats-Unis à partir du 3 avril, officiellement pour co-présider la 17e réunion de la Commission conjointe sino-américaine sur le Commerce et les échanges avec à nouveau Carlos Gutierrez (Commerce) et le “Trade representative” Rob Portman.

Dans les domaines stratégique et économique, la relation sino-américaine reste la plus importante des deux côtés et elle est toujours traitée avec beaucoup de prudence.


• Commenter cet article

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

• À lire dans la même rubrique

La montée aux extrêmes de la guerre commerciale et le balancier de l’histoire

Dans le sillage scabreux des routes de la soie

Dialogue de sourds à Singapour

Le système Xi Jinping. Resserrer le pouvoir, renforcer la capacité de contrôle politique du Parti. Redresser les comportements

Le brouillard stratégique de la relation Tokyo – Pékin – Washington