Your browser does not support JavaScript!

Repérer l'essentiel de l'information • Chercher le sens de l'événement • Comprendre l'évolution de la Chine

›› Economie

Investissements lourds : coups de frein sensibles de certains partenaires étrangers

Dans le développement ferroviaire TGV et dans l’énergie nucléaire, les compagnies chinoises se sont montrées depuis quelques mois plus offensives que jamais pour obtenir de leurs partenaires occidentaux des engagements financiers et des transferts de technologies. Au risque d’échouer, au moins provisoirement.
C’est le sens que l’on peut donner au raidissement des Allemands, début juin, sur le projet de train rapide en technologie MAGLEV reliant Shanghai à Hangzhou. Démentant certaines affirmations chinoises peu après la visite en Chine de la chancelière Angela Merkel, les autorités allemandes ont rejeté l’idée de participer au financement avec des fonds publics et de livrer les dernières technologies (lévitation et moteurs). Le projet est en panne, mais la négociation continue.
Déjà au premier trimestre, la compagnie française Areva avait préféré abandonner à Westinghouse la construction des quatre premières tranches nucléaires du plan 2020 en compétition, plutôt que de livrer trop vite sa technologie de 3e génération.
Du coté chinois, ZHANG Guobao, un des vice-ministre de la NDRC, vient d’affirmer qu’installer en quinze ans 32 centrales électro-nucléaires d’un gigawatt “pourrait être difficile, mais que l’objectif n’avait pas changé”. Tout compte fait, les centrales nucléaires à construire ne seraient pas toutes de troisième génération.
Citant de nouveau Areva (“dont le projet est encore en construction”) et Westinghouse (“dont la technologie vient à peine d’être approuvée”), ainsi que le russe AtomStroy, le vice-ministre a jugé que chacun des trois concurrents a ses avantages mais qu’aucun n’a encore construit une centrale nucléaire de 3e génération. La décision chinoise ne serait pas encore prise, les échanges se poursuivent. Areva garde ses chances.


• Commenter cet article

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

• À lire dans la même rubrique

Chine – Etats-Unis, guerre des taxes, guerre totale ou apaisement ?

L’intégration politique, sociale et économique de Xi Jinping face à la guerre commerciale

Où va la guerre des taxes entre Washington et Pékin ?

Liu He à Davos. Entre éloquence, séduction et réalité

Le nationalisme économique perpétue les risques de crise financière