Your browser does not support JavaScript!

Repérer l'essentiel de l'information • Chercher le sens de l'événement • Comprendre l'évolution de la Chine

›› Editorial

L’année du Buffle. L’année des défis

Ce recul a déjà produit des conséquences sociales dont la plus préoccupante est l’aggravation du chômage dans les grands bassins d’emploi du sud de la Chine et de la côte est. Sont touchées les industries à forte intensité de main d’œuvre et celles dédiées aux nouvelles technologies. A cette plaie s’ajoute aujourd’hui celle du reflux vers les campagnes d’une partie (estimée pour l’instant à 10%) des 200 millions de migrants de l’exode rural qui avaient trouvé un travail dans les grands centres urbains du pays. Ceux-là contribuaient, par l’envoi d’une partie de leurs salaires, à l’amélioration du niveau de vie des campagnes.

Tels sont les défis majeurs de l’année du Buffle qui se présente comme une course contre la montre : Il s’agit de redresser l’économie avant que les effets pervers de la récession ne déclenchent des mouvements sociaux difficiles à contrôler. C’est peu dire que le régime chinois s’emploie à éloigner les mauvais augures : réforme agraire, plan de relance massif des économies avec effort sur les infrastructures, les campagnes et la protection de l’environnement, aide aux travailleurs et aux entreprises en difficulté, mise en place accélérée des systèmes de retraite et d’assurance- maladie, dont le financement reste cependant aléatoire, aide à la consommation par la baisse du crédit, subventions aux agriculteurs.

Les efforts sociaux initiés par l’équipe Hu Jintao - Wen Jiabao depuis 2002 et encore accélérés sous l’effet de la crise sont donc incontestables. Ils sont déployés sur fond d’inquiétude latente, qui se nourrit aussi de la superstition chinoise. Celle-ci prête l’oreille aux astrologues et diseurs de bonne aventure, dont les prédictions citent pêle-mêle les traits moins rassurants du Buffle, sujet à de violentes et soudaines colères, ou la perspective néfaste des anniversaires de Tian An Men et de l’intervention de l’APL au Tibet.

Nombreux sont les experts qui prévoient que les échéances de l’agenda social et politique seront tendues en 2009 : depuis la période du nouvel an, déjà commencée, marquée par le chaotique et tumultueux retour dans leurs campagnes des foules de migrants, dont la situation s’est aggravée, jusqu’au 60e anniversaire de la fondation de RPC en octobre, en passant par l’agenda chargé de mars, où l’anniversaire de la fuite du Dalai Lama coïncide avec la session de printemps de l’Assemblée Nationale populaire, dont la sérénité bureaucratique pourrait être altérée par la gravité de la situation économique et la recherche de boucs émissaires.

L’année continuera le 4 juin par l’anniversaire de la répression de Tian An Men, lourdement chargée d’arrières pensées-politiques, tandis que Juillet verra le 10e anniversaire de la première répression contre la secte Falun Gong, dont les anciens adeptes, pour la plupart des jeunes issus de la classe moyenne, peuplent toujours les prisons chinoises.

Dans ce contexte, peuplé de lourds défis, les plus pessimistes prévoient une crise systémique du régime. Sans aller jusque là on peut cependant anticiper un raidissement politique en réponse aux menaces contre la légitimité du parti et pour prévenir les « risques d’éclatement » générés par les « menées séparatistes » au Xinjiang et au Tibet. Il est également possible que les relations de la Chine avec l’Occident se tendent, comme chaque fois que le régime est confronté à de graves défis intérieurs.


• Commenter cet article

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

• À lire dans la même rubrique

Mer de Chine méridionale. Le fait accompli se pare de juridisme

En Afghanistan, Pékin face à la surenchère terroriste

La diplomatie du chantage. Quand le rapport de forces subjugue le droit

« Adoucir l’image internationale de la Chine ». Les intellectuels à la manœuvre

Le défi de la sécurité des Chinois au Pakistan