Your browser does not support JavaScript!

Repérer l'essentiel de l'information • Chercher le sens de l'événement • Comprendre l'évolution de la Chine

›› Société

L’Internet chinois : énorme et surveillé

En quatre mois, de septembre 2006 à janvier 2007, la police d’Internet a fermé 205 « sites illégaux » et enquêté sur 436 cas de « piraterie en ligne », dont six ont été déférés à la justice (source : Administration nationale des copyrights). 71 « serveurs illégaux » ont également été confisqués.
Ces chiffres, officiels et invérifiables, résultent d’amalgames systématiques qui brouillent leur signification.
La Chine compterait maintenant 843.000 sites web et plus de 140 millions d’utilisateurs d’Internet. Fermeture et confiscation sont des moyens efficaces pour pousser les éditeurs sur Internet à l’auto-censure.


• Commenter cet article

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

• À lire dans la même rubrique

Réseaux sociaux : La classe moyenne, l’appareil, les secousses boursières et la défiance

L’obsession des jeux d’argent et les proverbes chinois

Les tribulations immobilières de Liang Liang et Li Jun

Au fil des réseaux sociaux, les faces cachées des funérailles de Li Keqiang

Chute de « l’empereur » Xu Jiayin et « brigandage organisé » au festival de Nanyang