Your browser does not support JavaScript!

Repérer l'essentiel de l'information • Chercher le sens de l'événement • Comprendre l'évolution de la Chine

›› Politique intérieure

La campagne anti-corruption marche fort en ce moment

LIU Zhihua, maire adjoint de Pékin et Secrétaire général de la municipalité avait été démis de ses fonctions en juin dernier pour corruption. La Commission Discipline et Inspection du Comité central vient de conclure à son expulsion du parti et à sa traduction en justice. Il était chargé de superviser toutes les infrastructures des JO-2008 dans la capitale et profitait de ses fonctions pour arrondir ses profits personnels.
A l’heure actuelle, la campagne anti-corruption fournit à la presse de nombreux noms de cadres sanctionnés pour ce motif. On assure que ce fut le cas, en 2005, pour 115.000 membres du parti, dont plus de 11.000 ont été ainsi expulsés et 7.280 traduits en justice.
Cependant LIU Zhihua appartient à une série de dirigeants provinciaux importants, à la suite du Secrétaire du parti de Shanghai (CHEN Liangyu) et du directeur du Bureau national des Statistiques (QIU Xiaohua). Mme WANG Hui, porte-parole de la municipalité de Pékin a démenti dans une conférence de presse, l’implication d’autres personnalités dans cette affaire, ajoutant “quelque soit le rang des officiels, s’ils sont impliqués dans la corruption, nous les sanctionnerons”.
Il est toutefois peu probable que la corruption structurelle s’arrête. Elle est peut-être en partie contenue et sert parfois de prétexte à certains règlements de compte politiques.


• Commenter cet article

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

• À lire dans la même rubrique

A Hong Kong, un anniversaire en feu

Xi Jinping : Centralisation du pouvoir et fragilités politiques

Le 4 mai, genèse du nationalisme chinois

Retour de flammes académique. Mise aux normes universitaire et contradictions marxistes

La longue portée des armes chinoises