Your browser does not support JavaScript!

Repérer l'essentiel de l'information • Chercher le sens de l'événement • Comprendre l'évolution de la Chine

›› Chine - monde

La Chine affiche sa puissance financière

Mis en difficulté par les pertes découlant aux Etat-Unis de la crise des « subprimes », Citigroup Inc. a tenté de céder des parts, pour deux milliards de dollars, à la Banque chinoise de Développement, (CDB) dont les capitaux sont à 100% publics. Citigroup avait déjà obtenu en novembre du Fonds souverain Abu Dhabi Investment Authority une prise de participation de 7,5 milliards de dollars, mais les experts pensent que ses besoins sont beaucoup plus importants.

Après des semaines de négociations, la banque chinoise a rejeté cette opportunité, alors que le Fonds souverain China Investment Corp. (CIC) a injecté en décembre cinq milliards USD dans Morgan Stanley pour consolider son capital de base. Le CIC s’aligne d’ailleurs aujourd’hui sur la CDB.

Que cette décision soit purement financière, comme semble-t-il le rejet par China Mobile des conditions d’Apple pour développer l’I-Phone en Chine, ou qu’elle soit due à un blocage supérieur, c’est-à-dire politique a peu d’importance. Les grandes banques chinoises démontrent aujourd’hui qu’elles peuvent discuter d’égal à égal en toute indépendance avec leurs homologues américaines. Et après certains déboires initiaux, la Banque de Développement comme le Fonds souverain CIC investissent avec une prudence remarquable à l’international.


• Commenter cet article

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

• À lire dans la même rubrique

20e sommet Chine – Europe à Pékin. La marginalisation de l’Union

En Europe de l’Est et à Berlin, Li Keqiang manœuvre pour désamorcer la crainte du « péril jaune »

Le G7 au Québec et l’OCS à Qingdao, les deux pôles rivaux du monde

Sous la « tempête Trump », les illusions chinoises de la Chancelière

La crise iranienne, une aubaine pour la Chine ? Et l’Europe ?