Your browser does not support JavaScript!

Repérer l'essentiel de l'information • Chercher le sens de l'événement • Comprendre l'évolution de la Chine

›› Chine - monde

La Chine reste fidèle au principe d’intangibilité des frontières

Les présidents russes et chinois se sont rencontrés le 27 août à Dushanbe au Tadjikistan, à l’occasion de la réunion des chefs d’Etats de l’Organisation de Coopération de Shanghai. En pleine crise du Caucase, alors que la Russie subissait les critiques occidentales, Medvedev cherchait l’appui de la Chine qui a gardé ses distances et s’est contentée d’appeler à la négociation, sans cautionner la reconnaissance russe de l’Ossétie du sud et de l’Abkhazie.

Déjà opposée au démantèlement de la Yougoslavie et récemment à l’indépendance du Kosovo, la Chine reste fidèle au principe d’intangibilité des frontières, une attitude invariable qui, cette fois, rapproche Pékin de l’Occident, mais se nourrit surtout de ses inquiétudes face aux mouvements séparatistes au Tibet, au Xinjiang et à Taiwan.


• Commenter cet article

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

• À lire dans la même rubrique

En Europe de l’Est et à Berlin, Li Keqiang manœuvre pour désamorcer la crainte du « péril jaune »

Le G7 au Québec et l’OCS à Qingdao, les deux pôles rivaux du monde

Sous la « tempête Trump », les illusions chinoises de la Chancelière

La crise iranienne, une aubaine pour la Chine ? Et l’Europe ?

Visite de Li Keqiang au Japon. Les lignes bougent-elles ?