Your browser does not support JavaScript!

Repérer l'essentiel de l'information • Chercher le sens de l'événement • Comprendre l'évolution de la Chine

›› Chine - monde

Les nouvelles frictions avec Washington marquent-elles un tournant ?

Les tensions de la relation sino-américaine sont un phénomène récurrent et inévitable, inscrit dans la somme des rivalités culturelles, commerciales, politiques et stratégiques entre les deux pays. Cette fois pourtant, nombre d’observateurs estiment que la brouille qui enfle, dont les motifs sont cependant toujours les mêmes, a franchi un cap.

Récemment, les querelles entre Washington et Pékin ont monté d’un ton. Les contentieux et les craintes, déjà stimulés par les disputes commerciales jamais apaisées - droits de propriété, déséquilibre de la balance commerciale, règlementation chinoise sur les brevets, dumping, taux de change du Yuan - et par le poids financier de la Chine, partout à l’affût des opportunités d’investissement surgies de la crise économique, ont encore été attisés par la présence accrue de la marine chinoise en Mer de Chine du Sud et dans les parages du Japon.

L’activité nouvelle des bâtiments de guerre de l’APL marque de près les allées et venues des bateaux de guerre américains en mission de « surveillance » - qui, pour l’état-major chinois ne sont rien d’autre que de l’espionnage - et réaffirme avec plus de force les anciennes prétentions de Pékin sur les îles Paracels et les Spratleys.

Elle exerce aussi une pression directe sur les recherches d’hydrocarbures dans la zone, par les sociétés américaines. Selon le South China Morning Post du 7 juin, la société Exon Mobil aurait reçu des menaces de représailles sur ses affaires en Chine, si elle ne mettait pas fin à ses accords d’exploration avec le Vietnam.

Enfin, enflammées par un raidissement des militaires chinois excédés par les ventes d’armes à Taiwan, les dissensions se sont cristallisées en mai dernier, à l’occasion du dernier dialogue stratégique sino-américain, tenu à Pékin, et, début juin, lors de la conférence annuelle pour la sécurité en Asie, organisée à Singapour par l’IISS de Londres.


• Commenter cet article

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

• À lire dans la même rubrique

En Europe de l’Est et à Berlin, Li Keqiang manœuvre pour désamorcer la crainte du « péril jaune »

Le G7 au Québec et l’OCS à Qingdao, les deux pôles rivaux du monde

Sous la « tempête Trump », les illusions chinoises de la Chancelière

La crise iranienne, une aubaine pour la Chine ? Et l’Europe ?

Visite de Li Keqiang au Japon. Les lignes bougent-elles ?