Your browser does not support JavaScript!

Repérer l'essentiel de l'information • Chercher le sens de l'événement • Comprendre l'évolution de la Chine

›› Société

Mines de charbon : un peu moins de victimes, un peu plus de camouflage

Les autorités locales de Pingdingshan, au Henan ont décidé de fermer la mine de charbon de Shangjiuwu où une inondation avait laissé 15 mineurs morts le 22 mars. Les directeurs de la mine avaient décidé d’organiser les opérations de secours sans en informer les autorités supérieures. Le propriétaire de la mine a été arrêté.
Son prédécesseur avait déjà fait de même en mai 2006, lors d’une explosion dans la même mine, en cherchant à camoufler la mort de huit mineurs. L’accident de Pingdingshan est la troisième catastrophe minière en quelques jours, au Shanxi, au Liaoning et au Henan, que les responsables locaux ont tenté de camoufler (42 morts au total).
En janvier et février 2007, l’administration de la Sécurité du Travail aurait recensé 357 décès de mineurs de charbon dans le pays.
En 2006, une année pourtant en progrès par rapport aux années précédentes, il y a eu officiellement 4746 morts dans les mines de charbon, lors de 2.845 accidents, c’est-à dire une moyenne de 13 morts par jour.


• Commenter cet article

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

• À lire dans la même rubrique

L’heure est à la frugalité

Indices d’une mise aux normes des mœurs dans une ambiance générale de défiance et de contrôle politique

Nouvelles de la pandémie

Au Henan et à Zhengzhou, la « Ville-éponge », un remarquable effort de solidarité des géants du numérique

Le très faible enthousiasme pour la « politique des trois enfants »