Your browser does not support JavaScript!

Repérer l'essentiel de l'information • Chercher le sens de l'événement • Comprendre l'évolution de la Chine

›› Politique intérieure

Peine capitale : la Cour suprême, désormais seule responsable, annonce ses intentions

La Cour Populaire suprême a retrouvé le 1er janvier la fonction d’appel et de contrôle de toute condamnation à mort prononcée en Chine. L’heure n’est plus à une décentralisation qui avait donné lieu, ces dernières années, à beaucoup d’abus et quelques erreurs tragiques.

La peine capitale est certes maintenue mais, si on en croit un porte-parole de la Cour, ce sera en l’appliquant avec une grande prudence, en s’efforçant d’en réduire l’emploi “à une poignée de criminels qui commettent des crimes extrêmement spectaculaires”.

Ce sera le cas, en particuler, pour plusieurs qualifications de crimes entraînant un usage fréquent dans le passé, a précisé le porte-parole, qui a rappelé que les droits de la défense devront être complètement sauvegardés et que toute déposition obtenue par des moyens illégaux devra être déclarée non valide.

Seule la pratique, dès 2007, montrera si ces bonnes intentions ne sont que paroles verbales, ou si la Chine arrive à freiner l’usage abusif et mal contrôlé de la peine capitale qui noircissait son image jusque là.


• Commenter cet article

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

• À lire dans la même rubrique

Faces cachées et risques de la mise au pas des groupes numériques

Le foisonnement affairiste d’Internet, la prévalence du Parti et l’exigence de loyauté

A Hong Kong, Pékin réforme la loi électorale, durcit la gouvernance et élimine la mouvance démocrate

Au Zhejiang, la pensée marxiste de Xi Jinping tente la mise aux normes du marché à l’aune des « caractéristiques socialistes »

A Hong-Kong, la mémoire de Tiananmen met à l’épreuve la patience du parti