Your browser does not support JavaScript!

Repérer l'essentiel de l'information • Chercher le sens de l'événement • Comprendre l'évolution de la Chine

›› Société

Pétrole et gaz peuvent s’évaporer en grand

Les vols de pétrole ou de gaz à partir des installations de forage et le long des pipelines semblent être devenus un problème sérieux en Chine, en particulier le long de l’axe principal Ouest-Est : Xinjiang, Gansu, Ningxia, Mongolie intérieure, Shenxi, Henan, Hebei et au Shandong. Il s’agit surtout de prélèvements de style mafieux avec la complicité d’officiels des gouvernements locaux.
La police a décidé de lancer sur ce point une campagne de répression de huit mois, en dehors des autorités locales a précisé le vice-ministre de la Sécurité publique LIU Jinguo le 11 avril à Pékin.
Les raids systématiques faits l’an dernier avaient déjà permis de casser 650 gangs et d’inculper 7.522 personnes de vol de pétrole. Les autorités avaient également fermé 2.182 petites raffineries clandestines. Près de 6.500 véhicules étaient utilisés à ce trafic de pétrole et gaz. Plus de 30.000 tonnes de produits pétroliers avaient été récupérés, ainsi que pour 600 millions de yuans d’équipements.


• Commenter cet article

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

• À lire dans la même rubrique

Indices d’une mise aux normes des mœurs dans une ambiance générale de défiance et de contrôle politique

Nouvelles de la pandémie

Au Henan et à Zhengzhou, la « Ville-éponge », un remarquable effort de solidarité des géants du numérique

Le très faible enthousiasme pour la « politique des trois enfants »

Mise aux normes des écoles privées. Une page se tourne