Your browser does not support JavaScript!

Repérer l'essentiel de l'information • Chercher le sens de l'événement • Comprendre l'évolution de la Chine

›› Economie

Point d’inflexion sur le mécanisme de détermination de prix intérieur des produits pétroliers

Les prix de gros des produits pétroliers a connu en Chine des baisses significatives depuis le 20 septembre dernier, suite à l’évolution du marché mondial. Au 25 septembre, la tonne d’essence n°90 s’échange à Chengdu au prix de 6 250 yuans, celle de l’essence n°93 à 6 600 yuans, tandis que le prix du gazole s’affiche entre 5 550 et 5 600 yuans à la tonne (1 yuan = 0,1 euro environ pour la parité actuelle). Les prix de détail devraient suivre bien que les informations précises ne soient pas disponibles.

En Chine, les prix des produits pétroliers sont fixés par la Commission nationale de dévoloppement et des réformes, instance gouvernementale, en tenant compte des avis de grands groupes publics de pétrole, tels que PetroChine et SINOPEC. Ils sont fixés mensuellement d’après les cotes moyennes de 3 marchés internationaux : Singapour, Rotterdam et New York. L’amplitude de variations est souvent moindre que celle du marché mondial.

Selon des sources bien informées, ce mécanisme de fixation des prix devrait connaître des changements dans les semaines à venir. La fréquence pourrait devenir bi-mensuelle, voire hebdomadaire. Les prix de détail devraient aussi suivre plus étroitement ceux de gros.


• Commenter cet article

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

• À lire dans la même rubrique

Chine – Etats-Unis, guerre des taxes, guerre totale ou apaisement ?

L’intégration politique, sociale et économique de Xi Jinping face à la guerre commerciale

Où va la guerre des taxes entre Washington et Pékin ?

Liu He à Davos. Entre éloquence, séduction et réalité

Le nationalisme économique perpétue les risques de crise financière